En voiture Simone...
c'est moi qui conduis et c'est toi qui klaxonnes :) Le plaisir de partager nos 365 jours autour du monde avec vous...



Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photos


Où suis-je actuellement ?




_______________________________

Newsletter

Saisissez votre adresse email

«  Décembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 


Le Belize et la fin de nos aventures :)

.
Coucou :)
.
C'est dans un
état "second", un mélange d'excitation et une sérénité totale, que nous rédigeons cet article, car dans moins de 24h nous serons dans un des nombreux avions qui nous rameneront au bercail :) Incroyable ! Ca nous semble presque irréel !
.
Revenons a nos dernieres semaines passées dans ce surprenant et peu connu pays qu'est le Belize, ancienne colonie britannique (l'anglais en est d'ailleurs la langue officielle). Nous partons donc a la découverte de ce petit bijou :)
.
Nous avons
quitté le Guatemala a l'aube, toujours chargées comme des mules, mais heureuses car il s'agissait d'un de nos derniers trajets en bus.
.
Syl avec "gros pataud 2"
.
Al et son "matos" :)
.
Apres quelques heures de bus et le passage de la frontiere nous voici arrivées au Belize.
.
Des notre entrée dans ce nouveau pays, qui nous était jusqu'alors inconnu, nous avons été agréablement surprises par tant de différences culturelles. On se croirait transportées en Afrique ainsi qu'en Jamaique. Fantastique ! :) En effet, c'est une société pluriethnique largement métissée : les créoles, descendants d'esclaves d'Afrique; les métisses, hispanophones d'origine maya-espagnole; les Garifunas, Noirs caraibes; des Indiens et des milliers de Chinois d'Arabes et d'Hindous (qui tiennent énormément de magasins). Un cocktail extraordinaire !
.
Notre bus nous a larguées au milieu de nulle part, au bord d'un carrefour
, avec comme mission : "héler un bus pour Dangriga".
.
Mission accomplie avec brio car 15 minutes plus tard nous nous retrouvions debout dans un bus bondé au milieu d'une foule de Garifunas. L'ambiance était folle. Nous avons ri tout le trajet :) Du jamais vu :)
.

Lors de ce trajet, nous avons d
écouvert une végétation luxuriante, normal car le pays est recouvert d'une immense foret tropicale qui s'ouvre sur la mer des Caraibes.
.
C'est par une chaleur
étouffante que nous sommes bien arrivées a Dangriga. Cette ville est un peu "étrange" et il y peu de raisons de s'y arreter si ce n'est d'etre passionné par la culture Garifuna ou de vouloir rejoindre une des magnifiques iles au large, appelées "Caye". Il n'y a quasiment pas d'infrastructures touristiques ici et de se dégotter un petit restaurant sympa releve de l'impossible... Nous avons uniquement trouvé un cheesburger et des galettes digestives :) pas jojo :) voila notre repas de Paques. Nous vous enviions sous vos tonnes de lapins en chocolat :)
.
Rue de Dangriga
.
Puis notre reve de terminer ce voyage en beaut
é sur une ile paradisiaque s'est réalisé :) En effet, ici il y a de quoi faire. La cote du Belize est une merveille naturelle, sa barrière de corail est la seconde plus grande au monde, après celle d´Australie et la premiere "vivante".Elle a été inscrite au Patrimoine mondial de l´UNESCO en 1996. En plus d´être la plus grande barrière de corail de l´hémisphère nord, elle est vraiment bien préservée, et offre un écosystème très divers, des centaines d´ilots et d´atolls, entourés de petites barrières de corail, avec sable blanc et eaux cristallines.

C'est donc sur la minuscule ile de Tobacco Caye, située a 30 minutes de bateau (ou plutot de barque :) de Dangriga, que nous avons passé quatre jours merveilleux.
.
Voici THE ile :) et a droite, notre bungalow sur pilotis ! Le pied ! :)
.
Nous nous sommes completement laiss
ées vivre au rythme local : lecture dans le hamac, marche de 10 minutes pour faire le tour de l'ile, poi, fantastique snorkelling entourées de poissons et de coraux fabuleux, observation depuis notre bungalow du ballet des raies et des "lucioles d'eau" et, pour couronner le tout, l'appel de la cloche au moment des délicieux repas. La belle vie...
.
Le charmant bar de l'ile qui vibre aux sons des chansons de l'Uncle Bob :)
.
L'ile etait envahie de milliers de magnifiques coquillages que nous n'avons bien entendu pas pu ramener.
.
.
Al, la Viking rassemblant ses troupes :)
.
Et bien entendu, tous les soirs, nous admirions les extraordinaires couchers de soleil les pieds dans l'eau depuis notre bungalow :)
.
.
Puis nous avons d
écidé de quitter ce petit coin de paradis afin de nous rapprocher de l'aéroport en vue de notre départ imminent et, par la meme occasion, de découvrir pour ces quelques derniers jours, une nouvelle ile : Caye Caulker.
.
Cette ile est beaucoup plus grande, l'ambiance toujours aussi détendue, les rues sont en sable et il n'y a pas de voitures si ce n'est quelques voiturettes électriques. Quel bonheur :)
.
Une rue :)

.
Une autre rue :)
.
A nouveau nous avons pris le rythme local : lecture,
écriture, poi, détente et sublime sortie en snorkeling durant laquelle nous avons nagé avec des raies et avons meme pu les toucher. Impressionant !
.
Et voila, nous arrivons au terme de notre fabuleux voyage...
Nous allons rentrer enrichies (non pas en argent :), heureuses et des projets plein la tete. Ceci est donc loin d'etre une fin, mais au contraire, une continuité :)
.
C'est dans une excitation completement folle que
demain matin nous voguerons jusqu'a Belize City afin d'y prendre notre premier avion. Dans 2 jours nous toucherons a nouveau le sol suisse. Vivement la raclette :) on n'en peut plus... :)))))
.
Dernier petit coucou a la mode belizeenne :) Peace & Love man :)
.
Nous vous embrassons tres fort et vous remercions de nous avoir suivies durant ces 365 jours :)
.
A toute !!!!
.
Nous, tres heureuses, vive la vie :)
.
ps : nous redigerons un dernier article
sur notre voyage d'ici quelques semaines...


Commentaires (4) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 09:18, le 10/04/2009, Belize

Le Guatemala

.

Hola depuis le Guatemala :)

.

Voici l'avant dernier article de ce blog et oui, car dans 11 jours nous serons de retour en Suisse :)

.

Nous nous trouvons donc au Guatemala depuis maintenant quelques semaines. Ce pays est extraordinaire. Entre ses paysages somptueux, ses volcans en activité, ses lacs, ses jungles et ses sites archéologiques, il offre une grande diversité. La majeure partie des Guatémaltèques, d'une infinie gentillesse, descendent directement des Mayas et représentent 60% de la population qui a su conserver ses langues, ses coutumes, son folklore et ses costumes riches en couleurs.

.

Nous sommes arrivées depuis le Mexique et avons directement remarqué, à la frontière, la grande différence entre ces deux pays. Au Guatemala, tout est un peu plus "désorganisé" :)

.

Nous avons passé quelques jours à Panajachel, au bord d'un des plus beaux lacs du monde, le lac Atitlán puis nous nous sommes rendues à  San Pedro, petit village situé sur l'autre rive du lac.

.

Vue du lac Atitlán entouré des volcans. Sublime !

.

A San Pedro nous avons eu la chance de séjourner dans un quartier à l'écart du tourisme et logions chez une adorable famille, la famille de Monsieur Peneleu :)

.

Vue du toit de notre auberge

.

Ruelle que nous empruntions quotidiennement pour nous rendre au centre du village afin de nous alimenter :)

.
Chez Monsieur Peneleu, nous dormions dans la chambre la moins chère que nous ayons eue durant notre voyage : 3 francs suisses par personne avec en prime des animaux de compagnie : araignées, scorpions que nous vous laissons admirer ci-dessous :)

.

.

Notre auberge hébergeait aussi une troupe fantastique d'artistes japonais avec qui nous avons beaucoup ri. Le soir venu, nous avons eu le privilège d'assister à l'un de leur spectacle de feu sur notre toit. Totalement en admiration, dès le lendemain, nous nous sommes mises à la tâche et avons confectionner nos propres "Poï" (= sorte de chaussettes remplies de grains de riz avec lesquelles nous effectuons des figures artistiques avec nos bras et nos poignets :) Nous pensons qu'une démonstration dès notre retour sera plus simple :) En attendant, vous pourrez découvrir à la fin de cet article une photo de nous, nous entraînant assidûment :)

.

Une semaine s'est donc écoulée paisiblement dans ce petit village puis nous avons repris le bateau pour nous rendre au fameux marché de Chichicastengango, l'un des plus grands d'Amérique Centrale. Nous y sommes arrivées la veille et ainsi, avons pu assister à la préparation des stands.

.

Quelques stands, un tuc-tuc et au loin, l'église :)

.

Nous avons déambulé toute la matinée entre les fantastiques stands colorés et comme vous pouvez l'imaginer, nos sacs ont encore grossis :) Voici quelques photos de ce marché :

.

.

.

Homme en habit traditionnel

.

Superbes tissus colorés

.

.

.

.

Nous avons ensuite poursuivi notre chemin vers Antigua, la plus belle ville du pays inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco. Elle était l'ancienne capitale créée par les Espagnols et fut à plusieurs reprises détruites par des tremblements de terre.

.

Cette ville est de toute beauté. Nous sommes tombées sous son charme.

.

Voici le fameux arche

.

.

Marché aux fleurs devant l'église

.
.
L'arche et le volcan Agua
.
Antigua est entourée de majestueux volcans dont un, toujours en activité.
.
Superbe vue du toit de notre auberge

.

Fumerolles du volcan Pacaya

.

Durant notre séjour, nous avons pu déguster une délicieuse fondue au Gruyère et Tilsit dans un restaurant tenu par un Lausannois. Quel délice ! Pas de photo de la fondue, par contre, le lendemain, nous nous sommes régalées d'une délicieuse salade au Gruyère. Après plus de 11 mois, c'était un pur plaisir :)

.

.

Nous y avons séjourné juste avant le commencement de la Semaine Sainte et heureusement pour notre porte-monnaie car, comme la ville est envahie, les prix grimpent en flèche. Les fêtes de Pâques prennent une ampleur particulière à Antigua par le nombre de processions. Les porteurs, vêtus de toges de couleurs, transportent de lourdes statues du Christ ou de la Vierge, au son d'orchestres de cuivres et de percussions. Les rues sont recouvertes de tapis de sciure de bois colorés et ornés de motifs de fruits et de fleurs. Nous avons eu la chance d'assister à la première procession.
.
Jeune homme se dirigeant vers la procession avec de l'encens dans sa main droite
.
Les tapis en sciure de bois

.

Les hommes et leur costume. On se croirait en Arabie Saoudite :)

.

La procession dans toute sa splendeur

.

Après la procession, nous sommes parties pour Guatelama Ciudad afin d'y prendre un bus de nuit qui nous a amenées jusqu'à Flores, tout au nord du pays, dans la jungle du Petén.

.

Sacré changement de climat ! Après avoir passé plus de 3 semaines à plus de 1'500m d'altitude, nous voilà dans un climat tropical. Vive les piqûres, les petites bêtes de toute sorte et la transpiration :)))))))

.

Depuis plusieurs jours nous dormons à El Remate, charmant petit village au bord du lac Petén Itzá. Nous avons logé dans un joli bungalow avec un nouvel ami animal : un scorpion, deux à trois fois plus gros que celui de San Pedro. Hélas, comme il y avait une panne d'électricité, nous n'avons pas pu le photographier et avons eu beaucoup de peine à retrouver sa trace pour l'assassiner. Mais bien entendu, c'est à nouveau le propriétaire du lieu qui s'est chargé de cette besogne :)

.

Dans la région, à 33 km de là, se trouve un des plus beaux sites Mayas : Tikal. C'est ici la jungle, la vraie :) Les ruines y sont enfouies et quel bonheur de se promener quasiment seules aux sons impressionants des singes hurleurs et des bavardages des nombreux oiseaux tropicaux. Nous avons adoré cet endroit. Quelle belle énergie !

.

The jungle !

.

Maman singe avec bébé singe sur son dos. Magnifique !

.

Singe pendant à une branche :)

.

Splendide toucan coloré. Nous savons dorénavant reconnaître son chant : il croasse :)

.

El mundo perdido...

.

Syl toute petite, impressionnée par la grandeur de Dame Nature :)

.

Al, au pied de l'arbre (et non pas au pied de la crêche MC :)

.

Fantastique vue sur la jungle et les temples de la Plaza Mayor depuis un temple escaladé

.

Un des milliers d'arbres que nous avons adorés sur parterre de fleurs violettes :)

.

Nous avons emprunté une échelle quasiment à la verticale pour grimper à quasi 60 mètres de haut. Quelle frayeur !

.

L'ascension a été récompensée par une magnifique vue

.
Et ce même temple vu d'en bas :)

.

Puis, nous nous sommes dirigées vers la Plaza Mayor sur laquelle trône deux majestueuses pyramides. Voici la plus belle et la plus célèbre de Tikal, celle du Temple du Grand Jaguar.

.

.

Syl devant la belle pyramide

.

Al au pied :) de LA pyramide :)

.

Après une journée inoubliable (mais aussi épuisante :) car le départ se fit à 5h du matin), nous avons retrouvé notre bungalow et sommes parties, comme tous les soirs, admirer le coucher du soleil et nous entraîner au "Poï" :)

.

Le lac Petén Itzá et sa belle couleur turquoise. On se croirait parfois au bord de la mer.

.

Le coucher du soleil

.

Al s'excercant au Poï :)

.

Syl en faisant de même sous le regard attendri d'un cheval :)

.

Et voilà pour ce récit de nos aventures guatémaltèques. Demain nous quittons ce beau pays pour nous rendre au Belize. Nous ne savons pas encore exactement où.. mais l'objectif est de trouver une petite île paradisiaque en vue d'y pratiquer un peu de snorkeling. C'est quand même la 2ème plus grande barrière de corail du monde, il ne faudrait donc pas passer à côté de cette opportunité :)

.

Nous vous embrassons très fort et allons boire un raffraîchissement car nous allons exploser de chaud :) 

.

A très vite pour la suite et fin de nos merveilleuses aventures :)

.

Nous



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 05:19, le 9/04/2009, El Remate

Le Chiapas

.

Coucou, c'est déjà nous :)

.

Et oui, même dans les petits villages du Guatemala, internet est performant. Etonnant la technologie...

.

Voici donc la fin de nos fantastiques aventures mexicaines.

.

C'est un soir de pleine lune que nous avons quitté Zipolite (malgré la "Full Moon Party", quel exploit :) pour nous rendre à San Cristóbal de las Casas, dans les montagnes du Chiapas. Après 12 heures de bus, nous sommes arrivées à bon port et avons rapidement constaté que la température avec baissé de plusieurs degrés, voire chuté brutalement... normal, car San Cristóbal se trouve à 2'200m d'altitude.

.

Une de ces magnifiques ruelles. Grande calle ! :) 

.

Transies de froid, nous nous sommes dégottées une petite auberge et avons bu des thés toute la matinée. Et la grande surprise du jour : Nic revenait ce même jour en ville :)

.

Depuis plus d'un mois, Nic se trouve aussi au Mexique pour une mission humanitaire. Il est envoyé dans les villages en tant qu'observateur pour l’accompagnement de communautés villageoises dans des régions de conflit. L’objectif est de prévenir des actions violentes sur les populations civiles grâce à une présence internationale et pour mieux comprendre, voici quelques explications sur la situation dans le Chiapas, un peu longues on l'avoue.. mais Ô combien importantes. C'est parti :) 

.

Le Chiapas est une région magnifique, montagneuse, au climat rude et à la végétation luxuriante. C'est ici que vit la plus grande majorité des populations indigènes (pour la plupart, des descendants des Mayas). Le Chiapas est l'Etat de plus pauvre du Mexique. Plus de 80% des communautés indigènes n'ont ni eau potable, ni hôpitaux, ni électricité. Et pourtant, cette région est stratégique et c'est pour cela qu'elle attire autant de convoitises : presque la moitié du potentiel hydroélectrique exploité du pays ainsi que d'importantes ressources pétrolières, forestières et agricoles y sont concentrées.

.

Le 1er janvier 1994 est entré en vigueur l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), qui associe économiquement le Mexique à ses voisins du nord, les Etats-Unis et le Canada). Ce même jour, dans la stupeur général, les paysans indiens se soulèvent et prennent les armes avec pour modèle Emiliano Zapata (d'où leur nom, "EZLN" : Ejercito Zapatista de Liberación Nacional). Cette guérilla revendique le droit à la terre, au logement, à la santé, à l'éducation, au travail, à la justice et à l'égalité entre tous, mais aussi la reconnaissance de leur identité et de leur culture en tant que peuple indigène.

.

Depuis la conquête espagnole, l'histoire des populations indigènes rime avec extermination, exploitation et humilation. La Constitution du Mexique ne reconnait toujours pas l'existence des Indiens alors qu'ils représentent près de 10% de la population, soit environ 10 millions de personnes. Un sentiment résumé par Marcos, la voix des Indiens du Chiapas : "Ils nous "civilisèrent" hier et veulent aujourd'hui nous "moderniser"."

.

En 1996 ont été signés avec le gouvernement mexicain les accords de San Andrès pour les « Droits et Cultures des peuples indigènnes ». Les engagement n’ont jamais été tenus par l’Etat Mexicain. Au contraire, après la signature des accords, 80 000 militaires ont envahi le Chiapas pour exterminer l’EZLN. Le 22 décembre 1997, des paramilitaires (issus de l’armée mexicaine) tuèrent 45 indigènes de la communauté d’Acteal, en majorité des femmes et des enfants. Ceci fut la réponse du "Mal Gobierno" (= gouvernement mexicain).
.

Les Indigènes vivent dans des communautés autonomes organisées autour de 5 "caracol" (=escargot) qui sont des espaces de rencontre entre les zapatistes et la "société civile". Généralement, on y trouve un petit centre de documentation, une école, une clinique et un lieu de rassemblement.

.

Depuis 1994, il n'y a donc aucune avancée concrète : les peuples indiens ne comptent toujours pas politiquement et luttent toujours pour leur terre et leur liberté.

.

Nous tenons à remercier le guide du routard ainsi qu'internet pour toutes ces sources d'informations :)

.

Nous avons mieux compris leur cause grâce à Nicolas qui nous a emmenées au "Kinoki" (salon de thé où sont projetés des film et documentaires très intéressants). C'est en regardant "Zapatistas cronica de una rebellion" que nous avons été touchées par leur cause et leur unité. "El pueblo unido jamas sera vencido !" (le peuple, uni, jamais ne sera vaincu!) 

.

Reconnaissez-vous cet homme engagé pour cette noble cause ?

.

.

Et oui, c'est Nicolas !!!! :) portant le passe-montagne des Zapatistes :) Mais ne vous inquiétez pas, c'était pour la photo et contre le froid :)

.

Nous et Nicolas :) On se croirait dans un reportage d'Envoyé spécial :)

.

Après ces "brèves" explications :), nous reprenons notre récit. Nous sommes donc restées deux semaines à San Cristobal. C'est une ville de toute beauté et culturellement si intéressante. Nous sommes tombées sous le charme.

.

L'église, superbe !


.

La Calle Real de Guadalupe, rue principale très animée


.

Nous avons adoré nous promener dans ces ruelles et une fois la nuit tombée, aller déguster soit du bon vin (et même du vin chaud :) par cette fricasse, que rico ! ) ou de bon mojito dans les nombreux bars sympas de la ville et rencontrer, grâce à Nicolas, des gens engagés de tous les horizons.

.


.

Nous avons exploré le musée de la Médecine maya, visite très instructive, notamment la méthode d'accouchement des femmes mayas : c'est à genoux, accrochées au cou de leur mari chéri :) qu'elles "expulsent" l'enfant. Et bien d'autres remèdes naturels fascinants.

.

Nous avons bien évidemment arpenté le marché artisanal... quasi quotidiennement :) Vous imaginez donc bien que nos sacs ont repris quelques kilos :(  :)

.

Les coccinelles omniprésentes au Mexique. On adore :)

.

Nous avons passé d'excellents moments dans cette ville en compagnie de Nicolas, merci à toi Nico ! Que la luche sigue ! :) (Que la lutte continue !)

.

Une fois Nicolas repartit dans une nouvelle communauté, nous nous sommes rendues à Palenque, situé dans la jungle à 5h30 de bus de San Cristobal.

.

Palenque est un des sites Mayas les plus impressionnants du Mexique et l'un des mieux conservé. Ce qui fait tout son charme est qu'il est entouré de végétation luxuriante : la jungle ! Quelle beauté !

.

Le temple des Inscriptions : notre préféré :) C'est là que fut retrouvé le tombeau du roi Maya : Pakal

.
Le Palais et sa superbe tour construite pour l'observation du soleil et des astres

.
Al, devant notre temple d'amour :)

.

Vue d'ensemble sur les temples. Que de marches que nous avons gravies :)

.

Syl, devant notre temple d'amour :) Un nouveau rêve réalisé :)


.

Sculptures mayas

.

Joli petit temple entouré d'arbres.

Toute la matinée, nous nous sommes promenées entre ces superbes temples dont certains sont encore enfouis sous la végétation.
.


.

L'arbre sacré des Mayas : le magnifique Ceiba

.

Fleur sauvage de la jungle :)

.

Bien entendu, ce magnifique site attire moultes visiteurs. C'est pour cela que nous n'y avons passé que deux nuitées dans un charmant petit bungalow. Puis, nous avons pris à nouveau de l'altitude en retourant à San Cristobal.

.

C'est de là que notre voyage s'est poursuivi en direction du Guatemala, le pénultième pays que nous sillonnons actuellement :)

.

A très vite pour bientôt la fin de nos aventures :)

.

Nous vous embrassons tendrement.

.

Nous



Commentaires (3) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 06:17, le 28/03/2009, San Cristóbal de las Casas

Oaxaca et Zipolite

.

Coucou tout le monde ! Nous revoilà pour la suite de nos aventures mexicaines :)

.

Nous étions donc restées au départ de Sonia qui est bien rentrée en Suisse pour information :) Nous avons le même jour pris un bus et foncé à travers le Mexique :) direction Oaxaca (qui se prononce "Oahaca" si jamais).

.

Cette ville est très belle. Nous avons beaucoup aimé nous ballader dans ses ruelles colorées et animées. Nous vous laissons le plaisir de les admirer.

.

Une rue et notre petit balcon (à la gauche de la dame) où nous nous sommes régalées en crêpes de toutes sortes


.

Une autre belle rue :)


.

Dans cette petite ville, nos estomacs ont été conquis (comme partout au Mexique d'ailleurs). Nous avons découvert une des meilleures pizzerias del mundo ! Que rico ! :)

.

Mise à part manger, dormir et faire les marchés, nous avons quand même agi :) 

.

Nous nous sommes rendues à Monte Albán, la cité la plus importante de la culture Zapotèque (= peuple vivant dans l'état de Oaxaca). Ce site archéologique se situe au sommet d'une colline surplombant la vallée. Nous avons adoré l'énergie du lieu. De plus, il n'y avait quasiment personne, ce qui a rendu cette visite fort agréable.

.

La place centrale du site


.

Vue d'ensemble. Regardez un peu ce ciel magnifique !


.

Magnifique arbre !  

.

Nous avons gambadé toute l'après-midi entre ces puissantes ruines. Ca nous a fait un bien fou de se retrouver en pleine nature au milieu des ces vestiges époustouflants .
.


.

Après ces quelques jours à Oaxaca, nous avons emprunté une des routes la plus sinueuse de notre voyage (et pourtant nous en avons fait des trajets périlleux :) pour enfin arriver à Zipolite, au bord de l'océan Pacifique (qui comme son nom l'indique, rappelez-vous, n'a rien de "pacifique"). Enfin des vacances dans le voyage !!!!! :)

.

Comme nous l'avions mentionné précédemment, c'est l'unique plage nudiste de tout le Mexique et nous n'étions pas au courant à notre arrivée. Nous avons donc beaucoup ri et nous sommes rapidement habituées à fréquenter les "nus" :) qui sont d'ailleurs très sympatiques :)

.

Nous avons rencontré beaucoup d'anciens "hippies" qui reviennent chaque année à Zipolite, beaucoup de canadiens et américains qui y vivent une bonne partie de l'année. Cet endroit n'a donc rien du Mexique authentique, mais si vous désirez un endroit pour vous déconnecter du stress, c'est l'endroit idéal :)

.

La plage de Zipolite avec, à votre droite, un des premiers nus apperçus :)

.

En voici un autre, mais un de nos préférés, que nous avons surnommé "le monsieur au chapeau" :)


.

Nous avons donc complètement décompressé. Zipolite appelle à la détente totale, au lâcher-prise absolu :)

.

Nous nous sommes directement et rapidement adaptées à ce rythme de vie : petits déjeuners succulents et équilibrés face à la mer, des heures à nous balancer et méditer dans le hamac, un petit plongeon en fin de journée dans les vagues les plus gigantesques que nous ayons rencontrées ! (Chaque jour, les sauveteurs bénévoles se jettent à l'eau pour repêcher des nageurs n'arrivant plus à regagner la plage) et pour finir la journée en beauté, un apéro au coucher du soleil suivi d'exquis gueuletons (nous nous sommes vraiment gâtées :). 

.

Notre table d'apéro : Mojito ("happy hour" ou plutôt "Hora feliz" oblige :), guacamole et succulentes galettes mexicaines 

.

Jolie cabane vue de notre balcon

.

Le "monsieur au Chapeau" au loin :)

.

C'est comme cela que nous avons vécu durant ces deux semaines, vêtues d'un paréo et d'un maillot de bain (et oui, nous y sommes restées deux semaines... dur dur de repartir de Zipolite :) Quel pied !

.

Al, sur notre balcon, avec son paréo :)

.

Notre balcon et nos hamacs :)

.

Syl, complètement relax dans son hamac :)

.

Et bien évidemment, tous les soirs, nous admirions de magnifiques couchers de soleil sur la plage.

.

Nos ombres sur le sable (heureusement qui ne brûle plus :) et nous vous laissons le soin de trouver la pleine lune :)


.

Un des nombreux couchers de soleil

.
Et parfois, une fois la nuit tombée, nous partions avec nos amis de "Zipole" aux "party" organisées sur la plage jusqu'au lever du soleil :) Superbe ! Nous avons beaucoup ri :)

.

Zipolite restera un merveilleux souvenir où il fera bon de revenir quand le stress de la vie en Suisse nous aura à nouveau submergées :)

.

Nous avons ensuite quitté (enfin :) ce petit coin de paradis pour nous rendre à San Cristobal de las Casas. Nous y avons passé deux fantastiques semaines (dont une en compagnie de Nicolas (frère de Sylvie) en mission humanitaire bénévole dans le Chiapas). Mais tout cela, nous espérons vous l'écrire tout prochainement.

.

Depuis deux jours, nous nous trouvons au Guatemala où les moyens internet sont un peu moins performants. Nous ferons donc notre possible pour nous mettre à jour... car oui.. le retour est proche... très proche :) 
.

Nous vous embrassons tous très fort et à tout bientôt.

.

Nous



Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 06:23, le 3/03/2009, Oaxaca

Viva Mexicoooooo !!!!!

.

Hola à vous tous :)

.

Nous re-voilà, en pleine forme et toujours à la playa :)

.

Comme promis, nous allons partager avec vous le récit de la semaine passée en compagnie de Sonia (ou So pour les intimes), soeur de Syl :)

.

Nous sommes donc arrivées au Mexique quelques heures avant So, et c'est dans un flou artistique que nous l'avons attendue, car nous ne savions pas si elle avait réussi à prendre sa correspondance à Miami. Nous avons été si heureuses de la voir franchir la "porte d'arrivée" comme prévu. Bravo So !

.

Après les émouvantes retrouvailles, nous avons rapidement rejoint le centre ville de Mexico (Zócalo) et notre joli hôtel, une ancienne demeure coloniale. L'heure tardive, le décalage horaire pour So et l'altitude élevée (et oui, à notre plus grande surprise, Mexico se situe à 2'200 mètres d'altitude :) ont fait que nous n'avons pas tardé à nous coucher.

.

Dès le lendemain, nous partions à l'aventure dans Mexico City, une des plus grandes villes du monde.

.

Le Zócalo, la place centrale de Mexico

.

C'est sur le toit du "Turibus", équipées d'écouteurs, que nous avons découvert les différents quartiers de la ville. Superbe journée :)

.

Nous 3, heureuses sur le toit du bus :)

.

So, toujours heureuse et toujours sur le toit du bus :)

.

Pas de temps à perdre, comme So n'était là que pour une petite semaine, nous voulions en profiter un maximum et le jour suivant nous sommes parties à Teotihuacán. Nous avons ri aux larmes dans le bus local qui nous y a emmenées, car deux guitaristes y sont venus jouer en "live", pas besoin de radiocassette ici :)

.

Teotihuacán fut un temps la plus vaste cité du Mexique et la capitale du plus grand empire précolombien. Une journée fut nécessaire pour découvrir ce site. C'est sous un soleil de plomb que nous avons escaladé les deux impressionantes pyramides du Soleil et de la Lune et de nombreux autres temples.

.

Vue d'ensemble avec sur la gauche la pyramide du Soleil    .

So sur les marches d'un joli petit temple

.

La Pyramide du Soleil, avec ses 70 mètres de hauteur et ses 222 mètres de largeur se classe au 3ème rang mondial des pyramides les plus grandes du monde. Du haut de ses 248 marches, nous dominons toute la cité. MA-GNI-FIQUE !

.

La Pyramide du Soleil

.

Syl et son chapeau d'Indiana Jones :) , en équilibre sur un petit temple

.

Nous nous sommes dirigées ensuite vers la Pyramide de la Lune que vous pouvez admirer, ci-dessous, au bout de l'allée :

.

Nous l'avons bien entendu gravie et y avons fait nos 4 heures. Quel magnifique symbole que de croquer une pomme sur la Pyramide de la Lune ! (Lune = féminité et pomme = Eve, notre mère à tous :)

.

Notre traditionnelle photo des "pieds" :)

Comme vous pouvez le constater sur la droite, So, étant au courant de cette photo, s'était faite toute belle des pieds avec son verni :) Après "Miss Tanay", la re-voilà cette fois en "Miss Teotihuacán" des pieds ! :) MDR :)

.

Al, heureuse parmis toutes ces pierres :)

.

La descente de ces temples est bien plus facile que la montée. N'oublions pas que nous sommes à plus de 2'000 mètres et que le souffle se fait court.

.

So et Syl en pleine action :)

.

C'est heureuses que nous avons rejoint nos quartiers pour y passer une dernière nuit avant de partir à la découverte des villages environnants.

.

Première étape à environ 3 heures de bus de Mexico, Taxco, un "petit village" de 90'000 âmes :) C'est une ancienne ville argentifère envoûtante et pittoresque de style coloniale accrochée au flan d'une colline abrupte. Ses étroites rues pavées où circulent moultes Coccinelles blanches, se faufilent entre de vieux édifices. De toute beauté ! Nous sommes sous le charme ! De plus, nous nous étions dégottées une magnifique chambre dans un ancien monastère du 17ème siècle ce qui nous a poussées à y passer deux nuits.

.

Une des nombreuses Coccinelles de Taxco

.

Nous avons déambulé avec joie dans ces superbes ruelles, pénétré dans chaque boutique d'argent en y ressortant très souvent avec quelques souvenirs :) Le soir, nos yeux étincelaient d'argent tellement nous en avions vu durant la journée.

.

Taxco et ses maisons blanches aux toits de tuiles

.

Lors de notre dernière journée à Taxco, nous avons emprunté le téléphérique qui nous a emmenées jusqu'au sommet de la colline pour assister au coucher de soleil tout en sirotant une Piña Colada :) Quel pied ! :)

.

Cathédrale de Taxco

.

Après une dernière nuit Ô combien douillette dans ce splendide monastère, nous quittâmes Taxco pour nous rendre à Puebla, situé à 5-6 heures de là. Que d'heures de bus :) Heureusement que les bus mexicains sont si confortables. Il est si simple de voyager dans ce pays. Quel bonheur !

.

Depuis Puebla, nous sommes parties visiter la plus vaste pyramide jamais battie, la Pyramide Tepanapa de Cholula. Lors de sa construction elle mesurait 65 mètres de hauteur pour 450 mètres de largeur, soit un volume supérieur à la Pyramide de Kheops (en Egypte :) ENORME !

.

Mais aujourd'hui, il est difficile d'imaginer une forme pyramidale dans ce monticule envahi par la végétation et au sommet duquel trône une église... triste symbole de la conquête espagnole.

.

Malheureusement, vu que le temps était orageux, nous n'avons aucune photo à partager avec vous, chers lecteurs... on vous laisse donc imaginer :)

.

Ce soir-là, comme tous les autres soirs d'ailleurs, nous nous sommes régalées d'un steak argentin. Merci beaucoup à vous, So et Romu :) pour ces succulents repas offerts.

.

Le jour suivant, en rentrant à Mexico, petite halte à la Basilique Notre Dame de Guadalupe. Avec plus de 20 millions de pèlerins chaque année, c'est le monument catholique le plus visité après la cité du Vatican. La ferveur des mexicains était impressionnante. Certains accomplissent même à genoux les derniers mètres qui les séparent de la Basilique.

.

Nous avons attendu que So brûle son cierge :) et avons à nouveau rejoint nos quartiers au centre ville.

.

Après un sortie shopping chez "Zara" (wouaouuuuuu ça faisait si longtemps... et on aime toujours ça :) et un dernier succulent repas, nous avons delesté nos sacs à dos : plus de vêtements thermiques, plus de tissus d'Amérique du Sud et autres babioles. Grâce à toi So, qui a ramené notre joli et énorme sac "Charlotte aux fraises" à bon port, nous avons pu voyager "légères" durant quelques jours :) Malheureusement... à Oaxaca nous avons "rechuté" et acheté à nouveau de superbes châles en laine... donc, nous re-voilà à la case départ :) 

.

Et voilà comment cette superbe semaine s'est achevée.

.

Dans la joie et la bonne humeur, nous avons accompagné So, arc en main :) MDR, à l'aéroport. En effet, elle était "armée" d'un joli petit arc artisanal pour Vitali, qui n'a pas passé les conditions de sécurité aérienne :) Nous avons donc dû retourner l'emballer et l'enregistrer. Quelle histoire qui nous a bien fait rire ! :)

.

C'est pourquoi, après toutes ces allées et venues, les "aux revoirs" étaient moins douloureux que prévu :) A dans moins de deux mois chère So, chère à notre coeur :) et grâce à toi, nous n'oublions plus la PROPINA :) (= pourboire) et en laissons dorénavant à profusion dans les restaurants :) Tu serais si fière de nous :)

.

Merci encore Sonia pour ta visite et pour cette semaine fantastique !

.

C'est sur un fond de musique classique que nous vous laissons pour aujoud'hui car il est l'heure pour nous d'aller nous relaxer dans nos hamacs puis d'aller faire "trempette" :) entourées de plein de ..kettes :) et oui, la rime continue :)

.

Nous vous embrassons chaleureusement chers lecteurs et vous envoyons plein de soleil depuis Zipolite :)

.

A très vite pour la suite de nos aventures mexicaines

.

Nous

 



Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 11:46, le 24/02/2009, Mexico

Suite de la Bolivie, petit et dernier saut au Chili, puis Pérou

 

Hola à vous tous :)

.

Nous espérons que vous vous portiez tous bien.

.

Pour notre part, c'est le pa-ra-dis :) Nous rédigeons cet article depuis une superbe plage mexicaine réputée pour son....nudisme :) Et oui, nous voyons toute la journée des kékettes et des nénès et on ne vous cache pas que nous sommes MDR (mortes de rire :) L'ambiance y est très détendue et nous nous offrons une semaine, voire plus, de vacances dans ce voyage.

.

Nous reprenons notre récit là où nous en étions restées, c'est à dire notre départ d'Uyuni pour Sucre, superbe ville bolivienne que nous vous laissons découvrir ci-dessous :

.

.

A Sucre, nous n'avons pas fait grand chose, mise à part se ballader dans ses magnifiques ruelles blanches, quelques achats de tissus locaux et assister à une manifestation contre la nouvelle constitution qu'Evo désirait modifier, et il l'a fait ! Vu que le climat politique était un peu "chaud", nous ne nous y sommes pas attardées et avons pris la route pour nous rendre à nouveau au Chili en faisant une halte â Oruro.

.

Nous avons beaucoup apprécié la Bolivie. C'est un pays magnifique ! Grande Bolivia ! Cependant, il est plus difficile d'y voyager que dans d'autres pays d'Amérique du Sud (point de vue confort surtout). Ce qui nous a surtout frappées, c'est la différence de classes sociales... tant de pauvres "pauvrissimes" et de riches "richissimes" et aussi, les tonnes de déchets déversés dans leurs si beaux paysages.. nous avons d'ailleurs envoyé un mail à Evo Morales afin de sensibiliser la population sur ce triste problème.

.

Comme nous l'avions mentionné dans notre précédent article, nous fûmes ravies de redescendre au niveau de la mer pour rejoindre Arica, au nord du Chili.

.

Superbe volcan bolivien sur notre route

.

Arica est une station balnéaire oû les Chiliens y viennent en masse durant leurs vacances. Il y avait donc du monde. Nous avons beaucoup aimé nous rendre au port, admirer les poissonniers et leur récolte ainsi que la grande quantité d'animaux marins attendant les restes de poissons.  

.

Enorme lion de mer et un joli pélican

.

Madame et Monsieur lion de mer :)

.

Gros plan sur son "petit" minois :) Nous étions si proches que lorsqu'ils bâillaient, nous sentions leur haleine peu fraîche :)

.

Durant ce voyage, nous avons, grâce à Si et Ro (merci à vous 2 :) redécouvert la saveur des avocats. Nous adÔrons les avocats et en mangeons à toutes les sauces : farcis aux crevettes, au thon, au poulet, .... un vrai régal !

.

.

Puis nous avons enfin quitté pour de bon le Chili (nous y étions déjà au début du mois d'octobre) pour nous rendre au Pérou, direction Arequipa.

.

Arequipa est une très jolie ville. Nous avons visité des musées dont le Sanctuarios Andinos oú est normalement exposée la momie de Juanita, jeune fille inca sacrifiée au sommet d'un volcan et retrouvée congelée en parfait état de conservation. Visite très instructive.

.

Avec quelques souvenirs en plus dans nos sacs, notre chemin s'est poursuivi jusqu'à Huacachina, fantastique oasis au milieu de dunes de sable gigantesques ! Un petit coin de paradis.

.

Notre superbe hotel au pied des dunes :) la claaaaassse :)

.

Pendant que Florence s'est envoyée en l'air (enfin !!!!! :) sur les lignes de Nasca ;) nous avons gravi les dunes et foncé en boogie dans le désert ! Extraordinaire !

.

Dune que nous avons escaladée (vous ne vous rendez pas compte à quel point c'est difficile de marcher, s'enfoncer dans ce sable brûlant)

.

L'oasis vue d'en haut

.

La ville d'Ica au loin

.

Syl, "Veni, vidi, vici" :)

.

.

Al, "Veni, vidi, vici" aussi :)

.

.

Nous avons quitté Huacachina pour passer une dernière nuit à Lima avant de nous envoler pour Mexiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiicooooooo :).

.

C'est ainsi que nos chemins se sont séparés. Florence est rentrée en Suisse et nous avons poursuivi notre fantastique aventure !

.

Et savez-vous qui allait nous retrouver à Mexico ?  Sonia (soeur de Syl pour ceux qui ne la connaisse pas :) qui a atterri quelques heures après nous à Mexico City.

.

Nous avons passé une semaine formidable en son agréable compagnie mais tout cela, va suivre d'ici quelques jours dans notre prochain article.

.

En résumé : le Mexique c'est fantastique (et à Zipolite on peut voir plein de ...ites :)  On fait de la rime :)  (merci M.-C. :)

.

On vous embrassse très fort et à très vite

.

Nous

 



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 10:21, le 24/02/2009, Huacachina

San Pedro de Atacama & el Salar d´Uyuni

.

Hola tout le monde:)

.

Nous voici de retour au Chili d'où nous écrivons cet article. Nous venons de passer un mois entre 3'700 et 5'000 mètres d'altitude, la clâââââsse :) et sommes heureuses de retrouver le niveau de la mer.

.

Revenons à notre départ du charmant village de San Pedro de Atacama au Chili que nous vous présentons ci-dessous :

.

Ruelle de San Pedro de Atacama

.

La jolie église du village

.

Et voilà, c'est tout :)

.

On a vraiment beaucoup aimé cet endroit paisible, bien que surpeuplé de touristes en cette saison.

.

Nous sommes donc parties pour 3 jours d'aventures, en 4x4, sur le territoire bolivien. Notre groupe se composait de 12 personnes reparties dans deux jeeps TOYOTA :) Les meilleures :) Nous avons eu la chance d'avoir comme chauffeur, Valerio, un gentil bolivien, très bon guide expérimenté et conducteur hors pair. Sur les douze personnes, nous accompagnaient : 4 Australiennes à moitié nues (on vous expliquera ci-dessous), 3 Chiliens de Santiago prêts pour l'élection de Mister Uyuni (ça aussi on vous l'expliquera plus tard), une Suissesse et une Chilienne. Une équipe d'enfer... :)

.

Très vite notre groupe nous a beaucoup fait rire... Lors du passage à la frontière bolivienne à plus de 4'000 mètres, il neigeait, un vent glacial soufflait et les 4 Australiennes étaient vêtues de mini-shorts, décolletés et tongs, quel gag ! Notre périple s'annonçait burlesque.

.

Après avoir chargé nos bagages sur le toit de la jeep et fait pipi dans la nature, en route pour l'aventure ! Directement, nous avons pu admirer la Laguna Blanca puis avons roulé jusqu'à la Laguna Verde. Sa superbe couleur est due à l'importante concentration en carbonate de plomb, de soufre, d'arsenic et de calcium. Un vent glacial souffle en permanence sur la surface du lac, le couvrant d'une brillante écume verte et blanche, comme de la mousse. Splendide :) Merci au Lonely Planet pour toutes ces informations :)

.

La Laguna Verde avec en arrière plan, le volcan Licancabur qui culime à 5'920 mètres

.

Voici la mousse au premier plan, nous en avions plein les chaussures :)

.

Superbe montagne colorée sur notre chemin

.

Puis nous sommes arrivées au Salar de Chalviri qui jouxte les thermes de Polques où les plus courageux d'entre nous (donc pas nous :) pouvaient aller se baigner dans le petit bassin à plus de 35º.

.

Dans le petit bassin, les courageux se baignent.

.

Vue du Salar de Chalviri

.

Après une petite grimpée à 5'000 mètres et la découverte du champ de geysers de Sol de Mañana, nous sommes arrivés au refuge, perdu au milieu de nulle part, dans lequel nous allions passer la nuit.

.

Nous 3, au sommet de la colline qui domine le refuge où nous avons passé la nuit

.

Après un bon repas, tout le monde a filé aux plumes, sauf nous bien entendu :) Car nous sommes de véritables déesses de l'altitude :) Toujours très heureuses et conscientes de la chance que nous avions de nous trouver au milieu de paysages aussi grandioses ! Une fois leur sieste terminée, nous sommes partis à la découverte de la fabuleuse Laguna Colorada.

.

La superbe Laguna Colorada

.

Ce lac rouge vif à 4'278 mètres, doit son intense coloration aux algues et au plancton qui prospèrent dans l'eau riche en minéraux. Ici nichent les 3 espèces de flamants d'Amérique du Sud. Nous fûmes sous le charme de la beauté des lieux et nous y avons passé plus d'une heure à se promener, s'imprégner de la magie de l'endroit et admirer les nombreux alpaguas et flamants. Quel bonheur :)

.

Trio de flamants sur la Laguna Colorada

.

Magnifique arrière-train d'alpagua dominant la laguna :)

.

Nous deux très heureuses :)

.

.

Gentil alpagua photogénique devant la Laguna :)

.

De retour au refuge, un thé et des biscuits nous attendaient, alors que tous les autres membres de notre groupe étaient devinez où ? Au lit, bien entendu :) Quelle ambiance :) Heureusement, tout cela n'a pas du tout perturbé notre joie de vivre.

.

Notre refuge était des plus sommaires, il y faisait un froid glacial et nos matelas était peu confortables, mais nous y étions préparées psychologiquement donc avons géré la situation :) Par contre, les trois hommes chiliens de notre groupe l'étaient moins. Leurs préoccupations étaient de savoir quand ils pourraient se doucher et charger la batterie de leur rasoir électrique.... En plein milieu du désert...quelles angoisses... :)
.
C'est enchantées que le lendemain nous partîmes à la découverte de nouveaux paysages incroyables. Pour commencer, nous nous sommes arrêtés à l'Arbol de Piedra, sculpté par le vent et l'érosion.

.
Le fameux arbre de pierre

.

Puis nous avons roulé, roulé et encore roulé dans un désert en appercevant des troupeaux de superbes vigognes (animal à la laine la plus fine et donc la plus chère au monde :), puis avons longé de nombreuses lagunes aux couleurs impressionnantes.

.

Une des superbes lagunes

.

Quelle beauté et quelle grâce ces flamants roses :)

.

.

Notre dernière halte lors de cette journée fut le volcan Ollague, toujours en activité. Nous avons donc pu l'observer fumer et aussi nous promener sur ses restes de lave.

.

Les restes de lave du volcan et des cailloux sur la droite :)

.

Notre deuxième nuit, passée dans le charmant village typique de Villa Martin, fut tout aussi "confortable" que la première. La famille qui nous a hébergés était adorable et nous a concocté un repas succulent aggrémenté de vin :) Notre nuit fut très courte car réveil à 4h pour aller admirer le lever du soleil sur le Salar d'Uyuni.

.

Au réveil, quelle surprise de voir la neige tomber :( Nous pensions que le soleil ne se lèverait pas ce matin malgré l'optimisme de Valerio (vous souvenez-vous ? notre chauffeur :) Et il avait raison !!!!!! Ouf !!!! Yeapah !!!! :)

.

Nous avons roulé à vive allure sur ce salar immaculé, par moment tout feu éteint, pour enfin sortir de la jeep et y marcher, y sauter et "laper" ce sel ! (oui, nous l'avons goûté, c'est du tout bon :)

.

Notre arrivée sur le salar avant le lever du soleil

.

Nous 3, sautant de joie sur ce si beau salar :) Nous reconnaissez-vous ?

.

Al - Syl - Flo :)

.

Nous avons admiré le lever du soleil, seules, car tous les membres de notre groupe étaient... devinez où ? non, pas au lit :), mais enfermés dans les jeeps, transis de froid. Effectivement, il faisait vraiment très froid, mais nous sommes passées outre et nos nombreux sauts nous ont bien réchauffées :) Quel bonheur d'avoir le salar rien qu'à nous :)

.

Que d'émotion... premiers rayons du soleil

.

Syl, enfin de longues jambes :)

.

Une fois le soleil levé, les couleurs bleutées matinales se sont dissipées pour laisser place au blanc immaculé du salar.

.

.

.

Quelle puissance !!!!! Incroyable !!!!! Puis en route pour l'Ile d'Incahuasi, perdue au milieu du salar, où notre petit déjeuner en plein air composé d'exquis pancakes (sorte de crêpes épaisses) nous attendait. Quel pied :) Nous étions aux anges :)

.

Nous sommes parties arpenter les chemins de cette ile magnifique aux milliers de cactus avec une vue panoramique sur tout le salar. A nouveau, renversant... sublime.... :)

.

.

Flo, entre deux cactus :) dominant le salar

.

Nous avons traversé longuement le salar avec arrêt photos de perspective que nous vous laissons découvrir :

.

Al entre les cuisses de Syl :)

.

Flo écrasant Al :)

.

Syl, la magicienne et Flo en lévitation :)

.

Al et ses chaussettes bleues portant Syl qui n'a plus ses longues jambes :)

.

Et pour terminer, des sauts de nous 3 euphoriques :)

.

Al :)

.

Syl :)

.

Et Flo :)

.

L'aventure touchait bientôt à sa fin. Nous longeâmes encore les mines de sel.

.

Nos jeeps Toyota. La grise fut la nôtre :)

.

Monticules de sel

.

Puis, nous quittâmes le salar après l'avoir quand même aperçu recouvert d'eau. Fantastique ! On se croirait sur une plage polynésienne :)

.

.

Arrivées à Uyuni, ville poussièreuse, nous n'avions pas vraiment le courage d'embarquer dans un bus de nuit bolivien (donc, inconfortable au possible... et dangereux par la même occasion :) et avons donc passé la nuit sur place.

.

Le lendemain, nous partions pour Sucre en faisant halte à Potosi.... mais tout cela, lors de notre prochain article qui suivra tout bientôt :)

.

Cette expérience dans ces paysages boliviens est inoubliable et restera à jamais gravée dans nos coeurs et nos têtes :) Nous avons adôôôôôôré !!!!!! et comme disait frère Nico : GRANDE BOLIVIA !!!!!

.

Nous allions oublier de remercier chaleureusement les feuilles de coca que nous avons assidûment mâchées durant ce périple et grâce à qui nous avons pu surmonter le soroche (= mal de l'altitude). Merci à vous, chères hojas de coca

.

Et pour ceux qui ne le save pas : "la hoja de coca no es droga" :) La feuille de coca est verte et la cocaïne est blanche :) comme dirait Evo (Morales :)

.

Nous espérons que tout aille bien pour vous tous, chers lecteurs :) et nous vous disons : hasta pronto :)

.

Nous vous embrassons tendrement.

.

Nous

 



Commentaires (9) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 03:43, le 24/01/2009, Salar de Uyuni

El Camino del Vino & Nord de l'Argentine

.

Coucou et en route pour notre premier article en 2009 :)

.

Nous espérons que vous avez bien festoyé et perdu votre petite bedaine depuis :)

.

Reprenons donc là où nous en étions restées : Santiago, la veille de l'arrivée de Simone et Roland.

.

C'est avec une immense joie que le 25 décembre à minuit nous les avons aperçus, depuis le toit de notre superbe hôtel, descendant de leur minibus. Quelle joie de les revoir ! Nous avons partagé un verre et papoté longuement avant de nous mettre aux plumes car, dès le lendemain, nous partions à la découverte des domaines viticoles et vinicoles :) chiliens.

.

Le programme qu'ils nous avaient concocté était tout simplement PARFAIT ! Vive vous Si & UU (uncle underground)  :) 

.

Un des superbes domaines que nous avons visité

.

Nous avons slalomé en minibus entre les magnifiques vignobles, accompagnés d'Irène...euh.. pardon, Renée, notre adorable guide si cultivée, ainsi que de notre chauffeur Juan. L'ambiance était au top niveau et nous avons attaqué les visites et dégustations de bodegas en fin de matinée avec comme première halte, le domaine Veramonte dans la Vallée de Casablanca. Roland, notre petit écolier, était muni d'un calepin afin de prendre toutes les notes possibles pour son école d'oenologie :)

.

Nous, très heureux dans les vignes

.

Puis nous sommes descendus dans la Vallée de San Antonio à la découverte du fabuleux, incroyable, suprenant domaine Matetic qui cultive ses vins selon les idées de Rudolf Steiner : la biodynamie. Selon Monsieur Steiner, le ciel, les étoiles, la lune et la position des astres ont une influence sur les plantes, donc les vignes :) Il faut donc en tenir compte lors des travaux de la terre, de la vigne et même lors de la mise en bouteille des vins.

.

Les vignerons bio utilisent toute une panoplie de moyens qui nous semblent plutôt "alternatifs" comme la corne de vache remplie d'une bouse et qu'on enterre, les poules qui picorrent les vilains verres destructeurs (on a bien pensé à toi Pa Guy :) et on en passe. Bref, visite des plus instructives !

.

Roland "victime" de la biodynamie du lieu :)

.

Après un succulent repas dans ce même domaine, nous avons roulé direction Valparaiso, célèbre pour ses collines colorées. Après une arrivées des plus mouvementées dans les quartiers malfamés de cette ville portuaire, nous avons gravi les collines en ascenseur et avons enfin pu respirer et nous y installer. Promenade dans ces ruelles escarpées et colorées : de toute beauté.

.

La grisaille du temps n'enlève rien au charme des rues colorees de Valparaiso :)

.

Puis ce fut "apero-time" :) sur la terrasse fort accueillante de notre sublime hôtel. Merci encore à vous pour la délicieuse Petite Arvine de Simon Maye (non non, nous ne faisons pas de pub :)

.

Nous avons passé des heures sur cette terrasse à partager, échanger, rigoler... Fabuleuse soirée. Après une nuit courte mais combien bonne, 5 heures de minibus nous attendaient en direction du sud, plus précisément à Santa Cruz dans la Vallée de Colchagua. En chemin, nous avons fait une halte dans un champ de délicieuses fraises et en sommes repartis avec 2 kilos et demi de fraises :) Miam miam :)

.

Voilà nos 2.5 kilos de fraises :) que nous avons ingurgités en 2 jours

.

Un fois installés dans notre sublime hôtel Santa Cruz, nous sommes partis visiter le domaine du même nom. Impressionnant ! Téléphérique, visite de reproduction des maisons de différents peuples du Chili (Ile de Pâques, Mapuche et Aymara) et comme d'habitude pour terminer, une dégustation :)

.

Nous, toujours très heureux :)

.

Non, ne vous inquiétez pas, les verres ci-dessous n'étaient pas utilisés pour la dégustation, quel dommage :)

.

.

.

Après cette visite, nous sommes rentrés à l'hôtel pour partager un apéro au bord de la piscine, suivi d'un repas mitigé mais Ô combien agréable (et oui, l'espadon, n'est pas forcément bon :)


.

Cette dernière nuit fut à nouveau courte mais intense :) Nous avons beaucoup ri et distribué les quelques fraises restantes aux employés de l'hôtel.

.

Le lendemain était le dernier jour passé en leur si agréable, charmante et enrichissante compagnie :) Nous avons pris la route direction Santiago en nous arrêtant au domaine Santa Rita pour notre dernière visite accompagnée d'un succulent repas. A nouveau, fabuleux domaine, vieille cave de toute beauté et excellents vins !

.

.

La vieille cave qui a résisté a un puissant tremblement de terre 

.

Et pour profiter des derniers instants passés ensemble, nous nous sommes installés dans la jolie cour intérieure entourée d'un parc fantasique ! Que d'émotions... Ces 3 jours furent un enchantement ! Merci de tout notre coeur, chers Si & Ro, vous êtes merveilleux !

.

Syl, Si & RO-UU-VI :)

.

De retour à Santiago, nous avons raccompagné Si & Ro à l'aéroport et dès le lendemain, nous y sommes retournées afin d'aller chercher les nouveaux pieds tout blancs ci-dessous :) Devinez à qui ils appartiennent ?

.

.

A Florence :) qui est venue nous rejoindre pour voyager avec nous jusqu'à Lima. Nous avons été heureuses de nous retrouver et très fière d'elle d'être arrivée à bon port. Après une nuit à Santiago, nous avons quitté le Chili pour l'Argentine, à Mendoza. Cette ville ne nous a pas vraiment plue et sommes rapidement parties plus au nord, à Salta.

.

Nous avons loué une voiture durant une semaine pour enfin aller découvrir les fabuleux paysages du nord argentin.

.

Nous avons roulé sur les routes peu goudronnées et escarpées de la Vallée Calchaquies, direction Cachi.

.

Paysages verdoyants de la Vallée Enchantée

.

Les cactus "Cardones" que nous avons vu par millier ! Fantastique paysage !

.

.

Cachi est un sublime petit village perché à plus de 2'200 mètres d'altitude. Un véritable bonheur, un havre de paix ! Nous avons erré dans ces ruelles avec le plus grand des plaisirs.

.

La superbe petite église de Cachi

.

Vinothèque que nous avons testée :)

.

Le lendemain, nous sommes parties en direction du sud, nous avons visité le charmant petit village de Molinos où nous avons dégusté le fameux thé de coca, réputé pour ses vertues en cas du mal de l'altitude.

.

Le thé de Coca

.

Puis nous nous sommes arrêtées au village suivant, Angastaco pour y passer la nuit. Nous avons dormi dans un motel, un peu délabré, mais pas le choix.

.

Dès notre réveil, nous nous sommes mises en route, pour rejoindre Cafayate, le village que nous avions tant apprécié il y a quelques semaines.

.

Beaux paysages de la Quebrada de las Flechas, sur le chemin menant à Cafayate

.


.

A Cafayate, nous avons retrouvé notre famille chérie qui nous ont à nouveau accueillies les bras grands ouverts. Nous aimons toujours autant ce petit village, malgré l'invasion des touristes argentins en vacances estivales. Nous y sommes restées quelques jours afin d'y faire la tournée des bodegas et avons poursuivi notre chemin dans la quebrada de las Conchas. Les paysages y sont sublimes, on se croirait dans le Grand Canyon :) roches orangées, rouges,...

.

.

Nous 3 dans la Quebrada de Las Conchas

.

.

Puis nous sommes revenues à notre point de départ, Salta, pour mieux repartir et attaquer la fantastiques région du nord, appondue à la Bolivie : la fameuse quebrada de Humahuaca. Là, nous nous en sommes mis plein la vue ! De toute beauté !

.

Nous sommes complètement tombées sous le charme du village de Purmamarca, où nous y avons passé deux nuits. Ambiance andine, marchés colorés artisanaux... enfin les Andes :) Les promenades sur ces montagnes colorées étaient magiques.

.

Une des superbes ruelles de Purmamarca

.

.

.

Nous avons assisté à une fête locale musicale. Tout le monde était très "joyeux". Bonne ambiance :)

.

.

.

Nous avons continué à sillonner la quebrada vers le nord. C'est un spectacle magnifique ! Où que tu poses ton regard, c'est inoubliable. Nous avons adoré cette région. Vive le nord argentin !

.

La Paleta del Pintor


.

Notre périple terminé, nous avons rendu notre voiture en parfait état !!! Youpihaaaaa :) et avons profité des derniers jours en Argentine pour s'empiffrer de la meilleure viande au monde : la gouteuse et si tendre viande argentine. Tu vas nous manquer :)

.

Notre dernier "Bife de Chorizo" argentin :(

.

Autre présentation de plat local : les empanadas, sorte de chaussons fourrés à la viande, au poulet ou au fromage

.
Les empanadas

.

Ça y est, après plus de deux mois passés en Argentine, nous la quittons pour de nouveaux horizons :)

.

Nous avons emprunté la route époustouflante reliant Salta à San Pedro de Atacama (au Chili), où nous nous trouvons actuellement. Nous avons grimpé à plus de 4'800 mètres d'altitude et à nouveau, avons pu admirer des spectacles à couper le souffle (dans tous les sens du terme :)

.

Quelques photos de la routes prises depuis le bus :

.

.

.

Un magnifique salar gorgé d'eau, d'oú le reflet parfait :)

.

 .

Cela fait donc plusieurs jours que nous nous trouvons à San Pedro de Atacama, charmant petit village entouré de volcans. Demain nous allons partir pour 3 jours de 4x4 dans le fabuleux Salar d'Uyuni. On s'en réjouit :) Puis, nous découvrirons la Bolivie.

.

Pour terminer, nous avons le plaisir de vous annoncer que nous venons d'acheter 10 litres d'eau pour le salar :) mais non, ce n'est pas cela la grande nouvelle. Nous venons de changer notre programme : au lieu d'aller au Venezuela, nous allons nous envoler pour le MEXIIIIIIIQUE, Guatemala et Belize !!!  ARIARIBAYARIBA  :))))

.

Nous sommes aux anges :)

.

Voilà les dernières news. Nous espérons que tout aille bien et vous souhaitons encore une fois une magnifique nouvelle année. Que du bonheur à vous tous !

.

On vous embrasse très fort

.

Nous 

  

 

 



Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 09:24, le 15/01/2009, Purmamarca

Nord de l'Argentine

.

Hola y FELIZ NAVIDAD a todos :)

.
Aujourd'hui c'est Noel et nous vous le souhaitons joyeux :)
.
Nous vous ecrivons depuis Santiago au Chili ou nous allons festoyer Noel dans une sympathique auberge de jeunesse, une magnifique demeure coloniale avec piscine, palmier... ou il fait bon de lezarder :)
Entre deux plongeons, nous en profitons pour nous mettre a jour dans ce blog :) enfin :)
.

Nous reprenons donc notre recit avec notre depart de Buenos Aires. Nous avons effectue nos 18 heures de bus (superbe bus grand confort avec au menu puree, ragout et vin rouge :) et nous sommes arrivees a Puerto Iguazu, sitiue tout au nord- est de l'Argentine, a la frontiere du Bresil et du Paraguay. Nous avons ete nous en mettre plein la vue avec les grandioses sublimes magnifiques irreelles chutes d'Iguazu.

.

Ensemble d'une infime partie de ces chutes gigantesques vues depuis le Bresil. Et oui, nous avons ete au Brazzzzil aussi :)

.

.

.

Nous avons visite durant deux jours ces chutes humides :) Notre visite a debute par la decouverte du cote bresilien, plus repute pour la vue d'ensemble sur les chutes argentines. Vous nous suivez ? :) Ce fut une journee ma-gni-fique (coucou Dom :) Nous avons premierement longe les chutes dans des paysages sublimes, puis nous les avons vues d'en haut, d'en bas, du milieu, d'a cote... :) Inoubliable.

.

Notre chute cherie d'amour du cote bresilien :) que nous avons vue de tres tres pres... elle nous a toute mouillee :)

.

Une autre vue d'ensemble

.

Al devant les chutes

.

Syl devant les chutes :)

.

Puis, le jour qui a suivi, nous avons ete explorer le cote argentin. Et rebelotte, d'en bas, du milieu, d'en haut, nous les avons vues sous tous les angles. Mais, vous pensez bien que d'un paysage aussi splendides, on ne s'en lasse pas !

.

Toute la region se trouve dans un climat tropical propice aux belles plantes et curieux animaux. Nous avons vu plein d'oiseaux colores, des lezards, des millions de papillons, de rigolos coatis (genre de fourmilier) et meme un TOUCAN :)

.

Notre bebe toucan cache dans les arbres :) 

.

Des ribambelles de papillons virvoletant autour de nous


.

Vue d'ensemble des chutes argentines

.

Hautes de 85 metres, les chutes d'Iguazu regroupent plus de 275 cascades individuelles. 58'000 tonnes d'eau tombent a la seconde et se fracassent dans la "Gorge du Diable' que nous vous laissons admirer ce-dessous :)

.

Les petites taches noires que vous pouvez apercevoir dans le brouillard de la chute (avec une loupe bien sure :) sont en realite une volee d'oiseaux 

 .

Les jolies chutes qui se prenomment "Dos Hermanas" (ce qui veut dire "les deux soeurs" auxquelles nous avons pense a ce moment-la)


.

Nous avons trouve tout aussi impressionnantes les chutes tant du cote bresilien qu'argentin. Petit plus du cote bresilien, moins envahi par les hordes de touristes et ou il etait beaucoup plus agreable de se promener.

.

Et pour clore ce chapitre des chutes, une photo de nous deux, aux anges, devant les chutes ;0)

.


.
Nous avons ensuite quitte Iguazu pour nous rendre a Salta... Ce trajet fut l'un de nos plus longs... plus de 23 heures de bus nous attendaient. Arrivees a Salta, nous avons trouve une auberge sympathique ou nous sommes restees quelques jours a decouvrir cette jolie petite ville. Nous sommes ravies car dans le nord de l'Argentine, nous commencons enfin a rencontrer le peuple andin !

.

Jolie ruelle de Salta, ou nous logions
.

Il n'y a pas grand chose a faire a Salta, mise a part son telepherique que nous avons bien entendu pris :)

.

Nous avons poursuivi notre petit bonhomme de chemin en direction du sud, en traversant la sublime Quebrada de las Conchas (genre de gorge telle le grand canyon avec des montagnes aux couleurs incroyables et aux cactus par milliers) pour arriver a Cafayate (prononcee ici "CafaCHaté").

.

Nous avons adooooooore ce petit village paisible. Ses habitants sont adorables et le vin si bon :) Vive le Malbec, le Torrentes, le Tannat. Nous les avons bien entendu tous deguste (vous nous connaissez :)

.

Charmante place du village


.

Jolie ruelle du village :)
.

Nous logions chez une famille adorable qui nous ont accueillies les bras grands ouverts et nous ont fait partage leur quotidien. Superbe ! Des gens fantastiques ! C etait une petite maison entouree de vignes ou il faisait bon de se laisser vivre. Ce que nous avons bien entendu fait pour notre plus grand bonheur.

.

Nous, installees pour la journee dans notre petit coin de paradis :)

.

 

La plupart de notre temps etait consacre a la lecture, a l'apprentissage de l'espagnol (nous avons fait les eleves exemplaires) ainsi qu'aux ballades. Tous les jours nous allions faire nos petites amplettes au supermarche du coin et aupres des marchands de fruits et legumes car c'est avec une immense joie que nous avons pu popoter tous les jours. Nous adorons toujours autant nous cuisiner de bons petits plats.

.

Plat que nous avons a moitie realise (nous nous occupions de la ratatouille pendant que des amis espagnols grillaient la bidoche :)

.

Boucherie locale

.

Nous pensons que nous avons oublie de vous presenter le fameux Dulce de leche, cette pate qui ressemble au caramel est tres appreciee et reputee en Argentine. Au debut, elle peut paraitre ecoeurante, mais on y prend gout tres vite. Nous adorons en manger a la petite cuillere.

.

Dulce de leche
 

. 

Autre specialite nationale : le Maté, une infusion d'herbes qu'ils laissent macérer dans de l'eau chaude. Ils en boivent du matin au soir et se promenent partout avec leur thermos. Nous ne sommes pas vraiment fan car nous le trouvons trop amer bien qu'il ait plein de vertus.

.

Le Maté 

.

Comme nous vous le disions plus haut, la visite des Bodegas (caves a vin) est incontournable. Nous avons donc fait une viree de plusieurs kilometres afin de deguster de delicieux nectars. Nous nous devions de nous entrainer serieusement en prevision de notre rencontre avec Simone et Roland le 25 decembre :) donc demain :) Nous allons passer 3 jours en leur compagnie sur la route des vins chiliens cette fois-ci. On s'en rejouit !

.

Nous, "heureuses" devant une bodega :)

 
.
La visite fut un peu mouvementee car nous etions accompagnees de Pepa, un des chiens de notre famille et les domaines des vignes etant gardes par de gros chiens, nous avons eu un peu peur par moment et nous etions un peu stressees. Ca ne nous a quand meme pas empeche de deguster ces delicieux vins.
 

.

Aussi incontournable a Cafayate, les glaces au vin blanc (Torrentes) et rouge (Cabernet / Malbec). Originales ces glaces et tres rafraichissantes :)

.

Nos glaces au vin :)

.

Comme vous le savez, nous adooorons le raison et tous ses derives :)

.

Photos delires dans le jardin de notre famille. Nous pourrions faire une pub pour le raisin :)

.


.

Apres notre semaine fantastique a Cafayate nous avons fait nos aux revoirs a notre adorable famille que nous allons revoir d'ici 2 semaines. Puis, nous sommes parties direction Cordoba qui se situe a plus de 17h de bus.

.

Cordoba est une grande ville ou la chaleur y est etouffante et comme d'habitude, les grandes villes, ce n'est pas trop pour nous. Nous y sommes quand meme restees une semaine qui a ete agrementee par la rencontre avec Lucie et Roland, parents de Pierre, qui vit a Cordoba avec son epouse et sa petite Zoe.

.

Ils nous ont invitees a partager deux succulents repas (encore merci a vous Lucie et Roland, vive le gratin dauphinois :)

.

Ensuite, nous avons fait une escapade de deux jours a Alta Gracia, celebre village ou le Che Guevara a passe une partie de son enfance. Apres la visite de sa maison transformee en musee, nous avons deambuler dans ces paisibles ruelles bordees de magnifiques demeures. La grande classe.

.

Maison d'Ernestito :)

.

Syl et Ernestito :)

.

Al et Ernestito :)

.

Belle demeure situee a quelques rues de la maison du Che

.

Puis, c'est avec une immense joie que nous avons quitte la ville de Cordoba et son terminal de bus ou nous avons ete temoin de plusieurs vols de sacs :( ce qui nous a rendues encore plus vigilentes :) Direction Santiago du Chili avec changement de bus a Mendoza.

.

Nos pieds, dans le bus aux meilleurs places qui existent au monde, c est a dire, tout devant, a l'etage avec vue panoramique :)

.

Nous avons traverse de superbes paysages, comme tres souvent d'ailleurs :)

Lors de notre passage a la frontiere, comme toujours en rentrant au Chili, nous avons ete a nouveau fouillees de fond en comble. Cette fouille de tous les gens, voitures, camions, bus a dure pres de 3 heures... la patience est de mise.

.

Nous sommes arrivees il y a deux jours a Santiago ou nous nous sommes bien installees dans cette belle demeure, comme nous vous le disions precedemment. Nous avons fait nos emplettes et venons de nous faire un fantastique petit dejeuner equilibre :)

.

Notre dejeuner dans une des cours interieures. Au menu, flocons d'avoine, lait, cacao, banane :) et Mate cocido

.

Et voila, enfin nous sommes a jour dans ce blog et nous venons de faire cette photo il y a 5 minutes devant le sapin de l'auberge :)

.

Nous devant sapin de Noel il y a 5 minutes :)

.

NOUS VOUS SOUHAITONS DONC A TOUS UN JOYEUX NOEL. Regalez vous, nos pensees vous accompagnent et vous etes bien entendus tous dans nos coeurs.

.

Et vu que ces prochains jours vont passer a une vitesse folle avec notre viree en compagnie de Roland et Simone puis, la venue de notre amie Flo (Florence Martinez... pardon Martinet avec un "t"), nous n'allons donc pas publier d'articles avant la nouvelle annee 2009. Nous vous la souhaitons heureuse, pleine de bonheur et de reussite a vous tous.

.

On vous embrasse tres tres fort

.

A tout bientot

.

Nous :)



 



Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 11:09, le 19/12/2008, Departamento de Cafayate

Du sud au centre de l'Argentine

Coucou

.

Nous re-voilà depuis Cordoba, où il fait une chaleur suffocante. Une pensée pour vous qui êtes enfouis sous la neige :)

.

Nous poursuivons avec notre départ du Chili pour El Calafate (en Argentine), où se trouve le fameux et puissant glacier du Perito Moreno.

.

La ville d'El Calafate ne nous a pas beaucoup, voire pas du tout plue. En effet, la ville est trop touristique, on se croirait dans une station de ski VIP, style Verbier mais en moins beau :) Ici tout y est très très cher et les gens ne sont pas vraiment chaleureux. La ville est victime du succès du glacier et un flot de touristes y affluent quotidiennement. Nous ne nous y sommes donc pas attardées et sommes parties découvrir THE glacier. De toute beauté, impressionant !

.

.

Nous avons tout d'abord pris un "petit" bateau bondé de touristes pour aller observer le glacier de plus près.

.

Petit jeu : Cherchez Syl parmi la foule de touristes armés de leur appareil photo :)

.

Ensuite nous avons rejoint la terre ferme pour aller explorer les différentes vues depuis les nombreuses passerelles en métal :( Quel gâchis dans ce si beau paysage naturel !

Malgré tout, ce paysage reste magnifique. Le glacier fait plus de 50 m de haut, 5 km de large pour une longueur de 30 km ! Il avance tous les jours d'environ 2 m, ce qui provoque la chute d'énormes blocs de glace.

 

.

Après s'être promenées sur les passerelles afin de voir le glacier de haut en bas, nous sommes restées en admiration devant ce si beau paysage et avons eu la chance d'assister au vol de deux condors. Inoubliable.

.

 

.

Après ce bref passage en Argentine, nous sommes remontées en avion par le Chili pour rejoindre à nouveau l'Argentine, plus précisement Bariloche. Mais nous avons eu une petite surprise à la frontière chilienne... En effet, lors de notre visite à El Calafate, nous avons eu la grande joie de trouver du Gruyère ! Nous nous léchions déjà les babines à l'imaginer fondre sur des roestis, mais hélas lors du passage de la frontière, nous avons dû nous en séparer, car il est formellement interdit de faire entrer dans le pays (Chili) fruits, viandes, fromage etc... Et c'est du sérieux, car tous les sacs ont été effectivement fouillés. Quelle tristesse :(

.

Donc, nous sommes arrivées à Bariloche, appelé la soit-disant petite Suisse de l'Argentine... Point de vue paysage, montagne, lac, forêt, nous pourrions nous y croire ! Par contre, la ville et l'atmosphère y sont bien différentes. Encore une fois, tout y est très cher et touristique à souhait, comme partout en Patagonie. 

.

Au coeur du quartier "suisse", se trouvaient même quelques Saint-Bernard "mannequins", qui attendent les touristes prêts à payer pour un cliché avec eux. Quel business !  

.

Nous avons fait une tentative d'approcher un si joli bébé Saint-Bernard, mais avons été rejetées par sa maîtresse qui voulait de l'argent, bien évidemment. Que c'est triste !

.

.

Bariloche est aussi réputé pour ses chocolats, que nous avons dégustés mais qui ne nous ont pas vraiment convaincues.

.

Charmante vitrine d'une chocolaterie

.

Jolie enseigne de fondue que nous n'avons même pas dégustée

.

En résumé, comme la météo n'était pas des plus clémentes et que nous commencions sérieusement a en avoir un peu marre du froid, nous pris la direction de Buenos Aires, en faisant une dernière halte en Patagonie (ouf, bientôt fini) à Puerto Madryn.

.

Puerto Madryn se situe à proximité de la péninsule Valdès, très réputée pour l'observation des baleines et autres monstres marins :) Nous avons à nouveau loué une voiture, qui n'arrivait pas à la cheville de notre ex Ford Deep Purple et avons parcouru durant deux jours les longues routes monotones de la péninsule, pour pas grand chose. En effet, nous avons été très décues. On ne peut qu'observer les animaux (lions de mer, etc) de très loin et en restant derrière des barrières.

.

Nous & notre voiture Pearl sur les routes de la Péninsule Valdès

.

Heureusement, nous avons quand même eu la chance d'assister à un magnifique coucher du soleil en compagnie de quelques baleines et avons côtoyé une colonie de pinguins si choux, durant des heures. 

Ouf ces deux choses ont sauvé notre escapade ! Nous étions déprimées avant d'apercevoir ces rigolos pinguins :)

.

Sublime coucher de soleil

.

 .

Mme Pinguin protégeant ses oeufs

.

Pendant que M. Pinguin se dore la pillule au soleil :)

.

La famille au grand complet :)

.

Après des heures de routes interminables, nous avons rendu la voiture et avons directement pris un bus pour Buenos Aires, enfin loin du Sud :) Bbye ou plutôt adieu la Patagonie :)

.

Pour conclure avec la Patagonie autant chilienne qu'argentine, nous ne vous cachons pas que nous n'avons pas vraiment accroché et comme vous l'aurez peut-être constaté lors de ce récit, notre article a été difficile à écrire car le coeur n'y était pas.. La météo a aussi joué un rôle important, car elle n'était pas des plus favorables à l'exploration de ces magnifiques paysages. Bref, on a vu, on a vaincu et voilà :)

.

A notre arrivée à Buenos Aires, nous avons profité durant quelques jours de la chaleur et du beau temps et avons appris la venue imminente d'Anne-Lise et de Mireille (maman et tante de Sylvie). Nous nous sommes dons afférées à trouver un nid douillet pour les recevoir et quelques jours plus tard, elles sont bien arrivées malgré le choix de la compagnie Alitalia en pleine crise :)

.

Retrouvailles émouvantes, après tous ces mois de voyage.... Elles étaient aussi nos premières visites :) Bravo Ma ! :)

.

Nous avons passé notre première journée à flâner dans le joli quartier de San Telmo (quartier des antiquaires :)

.

Le lendemain, direction la fameuse Boca où nous nous sommes promenées dans le célèbre quartier coloré, le caminito, entre les danseurs de tango, artistes des rues et même le sosie de Maradona ;) que nous n'avons malheureusement pas réussi à insérer dans ce blog.

.

Ma et Mi à l'entrée du caminito

Superbes couleurs !

.

Puis, sur la route qui nous menait au stade, nous avons rencontré un stand de supporters déchainés chantant l'hymne entraînante de la Boca et qu'Anne-Lise a rejoints :)

.

Maison aux couleurs du maillot de la Boca en face du stade

.

Dès 18h30, le quartier devient passablement dangereux. Tous les magasins ferment et il est vivement recommandé de quitter ces lieux au plus vite. Nous avons donc pris le taxi et sommes rentrées dans notre cher San Telmo.

.

Pour changer un peu d'air, nous avions prévu une petite escapade de deux jours en Uruguay, plus précisément à Colonia del Sacramento, magnifique petit village colonial portugais hors du temps, classé patrimoine mondial de l'UNESCO. Après moins de 2 heures de bateau grand confort, nous avons posé les pieds sur le sol uruguayen et quel bonheur ! Après une semaine passée à Buneos Aires, ce fut une joie de voir de la végétation et d'entendre à nouveau les oiseaux chanter. Enfin du calme, on respiiiire de l'air pur :)

.

.

Nous sommes tombées sous le charme de cette bourguade. Ces ruelles et ses pavés nous ont conquises.

.

.

La fameuse ruelle des soupirs. Tout le monde photographie CETTE maison :)

.

Le lendemain matin, nous avons repris le bateau pour Buenos Aires, avec un peu d'avance sur le programme prévu :), pour retourner visiter les monuments du bouillonnant centre ville. Dommage pour le théâtre en rénovation, le sacré Obélisque :) l'avenue la plus laaaarge du monde que nous avons traversée :) et avons bu un jus dans le célèbre café Tortoni qui a conservé tout son charme de l'époque.

.

Le lendemain, nous avons dû nous rendre au Terminal de Bus, l'un des plus grands que nous ayons vu avec plus de 80 voies, ce qui a permis à Ma et Mi de partager avec nous l'organisation de notre voyage. D'autant plus que le choix de ce bus était important pour nous car nous allions y passer plus de 18 heures. Nous avons donc fait plus longtemps que prévu, Ma nous aidant à faire la queue :) dans les différents guichets.

.

Puis nous sommes enfin parties visiter le quartier de Recoleta, son super marché artisanal, son impressionnant cimetière, dégustation de succulentes glaces au dulce de leche et musée des beaux arts.

.

Epuisées, nous sommes rentrées à l'hôtel pour nous préparer au super show de tango que nous avions loupé le premier soir, faute à un souper bien arrosé et animé par le sympathique patron italien. 

.

Le spectacle était de toute beauté, tel un véritable show hollywoodien : paillettes, chevaux, orchestre, danseurs, chanteurs.... A nous en mettre plein la vue ! Inoubliable :)

.

Danseurs de tango, mais dans la rue cette fois-ci 

.

Le dernier jour, nous avons flâné dans les ruelles animées de San Telmo en arpentant les nombreuses brocantes.

.

Puis, comme d'habitude, la soirée s'est terminée par un succulent souper. Comment ne pas résister à cette si tendre, goûteuse, exceptionnelle viande argentine !!!!  On l'adore :)

.

LA VIIIIIIANDE ARGENTINE :) Que rico !!!!!

.

Et voici nous 4 lors de notre dernière soirée

.

Merci encore à vous deux d'être venues et merci encore à toi, Ma, pour tout :) On t'envoie plein de bisous :)

.

Nous rattrapons gentiment notre retard et d'ici Noël, nous espérons être à jour :) 

.

Nous vous souhaitons d'ores et déjà de joyeuses, belles, sublimes, sympatiques et chaleureuses fêtes de fin d'année ! Nous pensons fort à vous tous et vous embrassons tendrement :)

.

Nous, au chaud :)

 



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 04:07, le 12/12/2008, Buenos Aires

Centre et sud du Chili


Coucouuuuuu, nous re-voilà pour la suite de nos aventures chiliennes :)

.

Nous terminons ce fabuleux :) récit depuis les grandioses et spectaculaires chutes d'Iguazu tout au nord-est de l'Argentine. Nos visites (Anne-Lise et Mireille) nous ont quittées à Buenos Aires, il y a quelques jours, afin de retrouver la Suisse enneigée. Le choc après la température et le beau temps de Buenos Aires.

.

Nous avons passé une superbe semaine de découverte intense de cette ville et avons même fait une petite escapade en Uruguay. Mais tout cela nous vous le raconterons en tant voulu.

.

Reprenons donc là où nous en étions restées.

.

Nous nous sommes envolées de l'Ile de Paques pour nous rendre à Santiago, une ville typiquement européenne, plus précisément espagnole... alors bonjour le dépaysement. Nous y avons fait un passage éclair et avons poursuivi notre route vers Puerto Varas, direction le sud du Chili.

.

Puerto Varas est une petite bourgade à l'architecture allemande. Son seul attrait est sa magnifique situation, au bord d'un lac, face au volcan Osorno. Nous avons bien aimé ce petit village paisible.

.

le volcan Osorno aux différentes heures de la journée :)

.

.

Nous avons, comme très souvent, été chanceuses avec la météo du point du vue du ciel bleu :) par contre, ce fut la première fois depuis 6 mois que nous avons eu froid ! et nous ne savions pas encore que cette sensation désagréable allait durer encore les semaines à venir :(

Nous avons donc fait l'acquisition d'un bonnet en alpagua (vive toi Guy :) ainsi qu'une paire de gants polaires et nous nous sommes réchauffées en buvant de délicieux chocolats chauds et selon l'heure de la journée, un petit verre de rouge :)

.

.

Puis, nous sommes parties à quelques heures de là, sur l'ile de Chiloé, plus précisément à Castro. ENFIN, nous nous sommes senties en Amerique du Sud :) Cette ile est de toute beauté, collinettes verdoyantes, arbres aux fleurs jaunes, petites maisons en bois de toutes les couleurs, moutons, vaches et marché artisanal.

.

Contrairement à Puerto Varas, nous avions une jolie chambre avec chauffage, eau chaude et télé !!! Quel pied !!!  Ca faisait bien longtemps :) Nous avons adoré cette ile et surtout ce petit village un peu hors du temps. Bien que croyants fervents, les Chilotes ont aussi entretenu de nombreux mythes et légendes (gnome, horrible nain séducteur, navire fantôme...).

.

Il y pleut très très très souvent mais c'est grâce à cela que les paysages sont si beaux. Les maisons typiques, appelées Palafitos, y sont l'attrait touristique. Il s'agit de maisons multicolores sur pilotis. Effectivement ca vaut le coup d'oeil.

.

.

.

.

Les Chilotes sont d'excellents pêcheurs, nous nous devions donc de déguster leurs succulents poissons (sublime saumon, coquillages, moules...). Nous avons encore une fois assité au dimanche électoral, mais hélas pour nous, la vente d'alcool est totalement prohibée ce jour-là, quel dommage, pas de vin pour accompagner notre superbe assiette :(

.

Les rues pentues de Castro, il y a de quoi se muscler les cuisses :)

.

Puis nous avons quitté cette jolie île pour la vilaine et dangereuse Puerto Montt. C'était une halte obligée car notre avion pour Punta Arenas décollait uniquement le lendemain matin. Ici, même dans les supermarchés, il y a des gardes armés avec des gilets par balles... rassurant :) Nous avons fort heureusement survécu et nous nous sommes envolées pour le très lointain sud de ce longuissime Chili.

.

Depuis Punta Arenas, nous avons pris un bus qui nous a conduites à travers les inhospitalières et désertiques plaines de la Patagonie, pour enfin arriver à Puerto Natales aux portes du fameux parc de Torres del Paine.

.

Les pains de sucre de Torres del Paine

.

Comme les prix des refuges et de la nourriture à l'intérieur du parc sont inabordables pour deux baroudeuses comme nous :) nous avons opté pour la location d'une voiture-coche-cama = voiture qui fera également office de lit :) Nous vous présentons donc notre chère et tendre "Deep Purple", petite Ford Fiesta aux extraordinaires amortisseurs.

.

.

Nous avons roulé sur cette route caillouteuse

.

.

avec Into, Brian de son vrai nom, un adorable californien rencontré la veille dans notre guesthouse.

.

Into et nous affrontant les vents violents de la Patagonie :)

.

Nous avons roulé comme des bêtes sur des routes complètement folles (boue, gravillons...) sans incident majeur mise à part l'explosion de la glace du rétroviseur droit au passage de ce pont un peu étroit, il faut bien l'avouer :)

.

Le fameux pont

.

Nous avons déposé notre ami Into, chargé de plus de 30 kilos (nourriture et matériel de camping), au départ du circuit de randonnée "W" qui s'effectue en 3-4 jours, dans des conditions météorologique des plus instables...

.

Quant à nous, nous avons sillonné durant toute la journée des paysages extraordinaires, magnifiques et grandioses :)

Quel bonheur de se sentir seules au monde avec notre petite voiture et nos 25 sandwiches :)

.

.

.

Nous avons rencontré beaucoup d'animaux : des nandus (cousins des autruches), des lièvres, un condor (et oui, on l'a vu :), des guanacos (cousins des lamas) et bien d'autres encore...

.

Et même un gentil couple de retraité du Pays de Galle qui nous ont demandé de les pousser jusqu'à leur hôtel.

.

.

.

Troupeau de guanacos sauvages autour d'une des nombreuses lagunes du parc

.

.

Puis en fin de journée, nous avons recherché une place de camping-parking où passer la nuit :) d'autant plus que la météo commencait sérieusement à se gâter.

.

Nous n'avons pas pris de risques et sommes restées dans le parking d'un hôtel de luxe (pour au moins bénéficier des toilettes le matin :) au bord du Lago Grey du fameux glacier du même nom.

.

Dès notre arrivée, nous avons été impressionnées par la vision des icebergs bleus sur le lac. C'était surréaliste !!! Sublime !!!

.

Nos premiers icebergs

.

Le vent soufflait avec une telle puissance qu'il nous déportait, impossible de tenir sur place... quelle puissance cette nature :)

.

.

.

Suite à ce moment éprouvant, glacial et humide, nous sommes parties nous réffaucher autour d'un bon verre de vin rouge et quelques maigres chips au jamon = jambon :)

.

Nous, pas vraiment à notre avantage dans ce rude climat :)

.

Et voilà, le rouge fini, nous avons rejoint notre humble demeure après avoir roulé 5 minutes pour la rechauffer. Notre lit installé, nous nous sommes "paisiblement" endormies alors que la neige tombait à nos roues :) et que les violentes raffales de vent s'en donnaient à coeur joie. Une pensée, à ce moment-là, pour notre ami Into sous sa tente, le pauvre...

.

Notre chambrette d'amour avec les sacs de couchage gentiment prêtés par le propriétaire de Deep

.

Après une nuit étonnament fabuleuse (et oui, nous avons dormi 8 heures :), nous avons été nous refugier dans l'hôtel de luxe histoire de boire un thé, bien au chaud, en admirant les icebergs. Au vu de la mauvaise météo, nous avons dû abandonner notre projet de naviguer entre les icebergs sur le lac et sommes rentrées à Puerto Natales.

.

A la remise de la voiture, nous avons expliqué que la glace du rétro était tombée à cause des vibrations de la route ou peut-être du vent violent... Il nous a crues (yes !!!) et sommes reparties très heureuses, sans débourser un seul centime.

.

A notre retour à l'auberge, nous avons été surprises de voir notre ami Into franchir le seuil de la porte, trempé jusqu' à la moelle. Après une terrible nuit sous la neige, la pluie et le vent, toutes ses affaires étaient mouillées (donc plus lourdes) et il a renoncé. Il a bien eu raison, les conditions étaient trop extrêmes ces jours-là. Nous avons passé une superbe soirée d'Halloween en sa compagnie et avons beaucoup ri :)

.

Le lendemain, nos chemins se séparaient, lui partait vers le sud et nous en Argentine au glacier Perito Moreno.

.

Voilà pour la fin de ce récit, la suite tout prochainement (on fait de notre mieux :)

.

On vous embrasse très fort

.

Nous


 

 



Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 03:29, le 17/11/2008, Puerto Natales

La sauvage et mystérieuse Isla de Pascua

Hola !  Que tal ? :) Nous ça gaze :)

.

Nous venons de parcourir le sud du Chili et de l'Argentine, la glaciale venteuse inhospitalière Patagonie et nous sommes heureuses de vous annoncer que nous avons survécu à ces conditions atmosphériques extrêmes :) Vive nous !

.

Nous nous trouvons donc depuis quelques jours à Buenos Aires (en Argentine :) et sommes ravies d'avoir enfin chaud ! Nous venons d apprendre une nouvelle inespérée : la venue soudaine d'Anne-Lise et Mireille (maman et tante de Sylvie). En effet, elles arrivent demain :) et on se rejouit de tout coeur de les voir (et prions pour qu'Alitalia ne soit pas en grève, mais ca devrait jouer). Nous attendons impatiemment leur venue et profitons de ces quelques jours de farniente bien mérités afin de mettre à jour le blog.

.

Nous reprenons la suite de nos aventures avec l'Ile de Pâques, appelée en maori "Rapa Nui" ce qui signifie : la grande lointaine. Effectivement, elle porte bien son nom :) Nous nous sentions totalement isolees du monde, sur un confetti de terre perdu au milieu du Pacifique.

.

Cette île volanique se compose d'un seul petit village, Hanga Roa, où vivent la grande majorité des 4000 habitants. Nous nous y sommes très vite senties à notre aise et avons adoré cet endroit sauvage, mystérieux, nature, authentique, relax. Ici, les Pascuans vivent au ralenti, pas de stress, l'ambiance y est très chaleureuse et familiale. Tout ce que nous aimons :) 

.

L ile de Paques en un mot : SAUVAGE :)

.

Dès le premier soir, nous avons longé les splendides côtes de l'île afin de partir à la découverte de nos premiers moaïs (les fameuses statues).

.

Un moai avec ses yeux et son chapeau

Nous avons eu l'immense chance d'assister à l'un des plus beaux et émouvants couchers de soleil de notre vie :) Que rico !

.

.

Nous avons exploré l'île de fond en comble durant 3 jours avec notre taxi-woman Maria, accompagnée parfois de son mari d'amour Marco (nous avons rarement vu un couple aussi amoureux, ils sont chou :)

.

Le premier jour, nous nous sommes dirigées vers le volcan Rano Kau avec son superbe cratère rempli de lacs en mosaïque et avons visité l'ancien village en pierre d'Orongo surplombant l'océan. C'est là qu'avait lieu la compétition de l'homme-oiseau : l'épreuve consistait à nager sur un petit radeau en bambou jusqu'au motu Nui et d'y trouver un oeuf de sterne (oiseau). Le premier qui le ramenait au sommet de la falaise devenait roi pour une année, était assigné à résidence et pouvait épouser une vierge qui l'attendait au sommet :)

.

Vue du motu Nui

.

Le deuxième jour, départ pour le "grand" tour de l'île qui a débuté par la sublime plage d'Anakena bordée de cocotiers et de 7 moaïs.

.

.

Sur cette plage, nous avons eu beaucoup de chance d'assister au tournage d'un clip de musique locale dans un décor fabuleux. Vêtus ou plutôt quasiment nus ;) les danseurs bougeaient sauvagement aux rythmes endiablés des tambours, tels des guerriers, en poussant des cris.

.

.

.

On s'en ai mis plein la vue durant toute la journée et avons visité moultes sites sublimes que nous n'allons pas tous vous relater... Un exemple parmi tant d'autres, ces 15 impressionants moaïs devant l'océan et de puissantes falaises...

.

.

Et pour terminer la journee en beauté, nous avons visité la carrière Rano Raraku où était façonné les moaïs. On croit arriver dans un autre monde. Nous nous sommes promenées au milieu de dizaines de statues à différents stades de fabrication.

.

.

Syl superwoman :)

.

Al touchant un moaï, pchuuuut c'est illégal :)

.

Nous avons déambulé durant plus de deux heures entre les maoïs et avons finalement gravi un petit sentier qui nous a mené au sommet du cratère du volcan Rano Raraku. Le panorama est sublime, grandiose, magnifique !!!

.

L'intérieur du cratère avec ses cheveaux sauvages, nerveux et dangereux ;)

.

Et le volcan Rano Raraku vu d'en-face

.

Et pour notre dernier jour de visite, nous avons été découvrir les 7 seuls moaïs qui font face à l'océan en traversant de grandioses paysages encore une fois :) Oui on sait, nous nous répétons, mais tous les paysages sur cette île sont plus beaux les uns que les autres... Nous sommes conquises :)

.

.

Nous avons vécu au rythme des Pascuans durant toute la semaine et ce fut fort agréable :)

.

Nous nous sommes régalées d'empanadas (délicieuses petites sortes de pizza fermées) et de lasagnes de poissons et avons dégusté de nombreux piscos (alcool de canne a sucre avec jus de citron, sucre et blanc d'oeuf battu).

.

Au vu du cout élevé de la vie, nous nous sommes mises a popoter :) Au menu tous les jours : pates au beurre :) quel régal ! On en pouvait plus avec les pates au beurre, apres 6 mois sans, ca manquait :)

.

.

Et voila, pour ce récit :) A tres vite pour la suite du Chili.

.

La, nous sommes épuisées et nous allons aller nous reposer afin d etre pretes a accueillir nos visiteuses.

.

Gros bisous et a tout bientot

.

Nous




Commentaires (3) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 10:55, le 14/11/2008, Île de Pâques

Crazy Hong Kong et la superbe Polynesie Francaise

 

Hiiiiiii, La Orana.. et maintenant Hola (car nous sommes au Chili :) 

.

Tout roule toujours pour nous :) Les Simones se les gelent sur une petite ile chilienne, Chiloe. Mais ca, nous vous le narrerons tout bientot... revenons maintenant ou nous en etions restees, soit a Hong Kong.

.

Nous nous sommes donc envolees pour Hong Kong, apres nos trois semaines en Birmanie. Le choc culturel fut enorme !

.

Hong Kong est une ville de consommation a outrance, magasins de luxe, technologie futuriste, gratte-ciel partout et aussi, une ville ou il fait bon de vivre si vous avez de l argent, beaucoup d argent (et ce n est malheureusement pas notre cas :)

.

Nous avons donc du dormir dans une cage a lapin situee dans un quartier mal fame a cote d une boite de strip tease :)

.

La chambre etait si petite qu il etait impossible de se croiser et vu qu il n y avait aucune fenetre, les odeurs etaient insupportables (renferme, effluves d egouts etc...  Beurk. Heureusement que nous y sommes restees que 3 nuits.

.

Notre cage a lapin (ne regardez pas le desordre :)

.

Sur la photo ci-dessus, vous pouvez admirer l ex sac a dos de Sylvie (en violet) (surnomme "gros pataud"). Et oui, les fermetures eclairs du gros pataud n ont pas resiste au dernier trajet en avion... (mais il avait deja bien vecu avec Simone, Roland et surtout Nicolas :) Merci encore a Si et Ro :) et a tres vite pour Noel au Chili :)))

.

Notre premiere mission fut de trouver un nouveau sac. Apres cela, nous avons ete visiter la ville, ses tours gigantesques commerciales et nous nous sommes rendues sur l Ile de Hong Kong au Victoria Peak pour "admirer" la vue... impressionnant...

 .

.

Notre sejour a Hong Kong a ete fortement ameliore et facilite grace a l intervention fantastique de Gerard et Janita. Merci encore a vous deux :) (Gerard est le fils de Berty, voisine de palier de Gisele, la grand-maman de Sylvie :) et Janita = epouse de Gerard. Vous suivez ? :)

.

Gerard est un dieu... de la patisserie :) Il possede 20 magasins de succulents pains, douceurs, migniardises, etc....

.

Des le premier soir, ils nous avaient reserve une table dans un superbe restaurant-buffet ou nous nous sommes completement lachees (car tout etait a gogo :) et c etait un vrai delice. Apres tous ces mois en Asie, ce que ca fait du bien de manger du bon pain frais avec du beurre ! On adore tellement le pain au beurre :)))

.

Et le deuxieme soir, ils nous ont emmenees au Country Club (club VIP monstre classe) ou nous avons passe une soiree fantastique en leur compagnie ainsi que celle de Patrick, un francais expatrie a Pekin qui connait le Dalai Lama :) Quel chanceux :) Apres quelques verres de Gewurztraminer O combien delicieux, nous avons eu une chance incroyable. Ce soir la, dans un des nombreux restaurants du club, c etait LA soiree SUISSE du mois :) Le pied ! Raclettes, emince a la zurichoise, charcuterie, roesti, petits oignons et cornichons... Wouaouuuuuuuuuuuuuuuuuu et tout ca accompagne d un bon rouge..miam, slurp, glouglou :) Tous ces elements ont fait que nous avons passe une soiree memorable et que nous sommes arrivees dans cet etat (voir ci-dessous) dans notre cage a lapin :)

.

Nous, "tres heureuses" en compagnie de nos souliers de plages fluos (arrives par la poste, merci a vous) ainsi que de nos nouvelles crocs :)

.

C est donc avec une gueule de bois carabinee que nous nous sommes envolees le lendemain pour la POLYNESIE FRANCAIIIIIIISE !!! YEAPAH !  Nous avons eu l immense plaisir de voler avec les compagnies aeriennes suivantes : Cathay Pacific et Air Tahiti Nui que nous vous recommandons vivement :))) Ce trajet fut le plus long de notre voyage.. mais O combien confortable et agreable. Nous avons meme passe la frontiere du temps car sommes parties le 28 septembre de Hong Kong, arrivees le 29 en Nouvelle Zelande et enfin arrivees le 28 septembre au soir a TAHIIITIIII douche :)

.

Arrivees a Tahiti , nous avons ete accueillies avec une fleur de Tiare a l odeur envoutante et au doux son du Ukulele.

.

La fleur de Tiare, l embleme de Tahiti

.

Mais, petite surprise : nos sacs ne nous ont pas suivies :( Ils sont restes en plan a Auckland lors de notre escale... trop nul.. meme pas un maillot de bain avec nous :)

.

Nous au PA - RA - DIS :) avec 10 kg de fleurs sur la "face" (tu nous manques "Catherine" = superbe drolissime serie quebecoise :)

.

Heureusement, Air Tahiti Nui (nous vous rappelons, fantastique compagnie que nous conseillons vivement :) nous a remis une trousse "puante" de premiere necessite et dedommagees d une somme qui nous a permis de nous acheter un maillot de bain, un sublime pareo et ... un pot de Nutella :).

.  

Sur nos deux semaines de decouverte des iles, nous avons du rester deux jours a Tahiti en attendant notre vol pour Maupiti (la splendide Maupiti :)

.

Tahiti est une ile tres "francaise" (on sait que c est un territoire francais.. mais a ce point.. :(  Embouteillages sur la seule route de l ile, beaucoup d expatries tres "fiers" de vivre ici... Cette ile est aussi la plus chere de la Polynesie (rien que pour aller a notre auberge de jeunesse a 10 minutes de l aeroport, nous avons paye plus de 80.-- aller-retour.. incroyable)

.

Mais, il y a sur cette ile de magnifiques endroits que nous n avons pas explores...

.

C est heureuses et presque nues :) (quel bonheur d avoir avec soi uniquement un pareo, un maillot de bain,  une creme solaire et un appareil photo :) que nous nous sommes envolees pour Maupiti la superbe !

.

Grande Maupiti :) 

Cette ile, contrairement a d autres, a su preserver son authenticite. Les habitants refusent categoriquement et heureusement de vendre leur terre ce qui fait qu aucun hotel de luxe, ni jet ski viennent "polluer" ce petit coin de paradis. Un vrai bonheur !

.

Maupiti est constituee ainsi : une ile centrale et principale ou culmine un majestueuse montagne, un lagon étincelant entoure de plusieurs motus.

.

Vue de l ile principale depuis un motu.

.

Vue d un motu depuis l ile :)

.

Nous avons passe 3 jours sur l ile, chez Simone au caractere bien trempe. Des notre arrivee, nous nous y sommes senties comme chez nous, un peu trop peut etre, car au final Simone nous considerait comme ses confidentes, boniches, aide-cuisineres... Fort heureusement, nous en avons beaucoup ri, Simone est une veritable caricature.

.

Nos journees etaient consacrees a la baignade, au snorkeling (nage avec masque & tuba pour admirer les poissons et les coraux), aux ballades a velo et a faire des photos de nous en vahinees :) Que du bonheur !

.

Al en vahinee :)

.

Syl en vahinee :)

.

Et par chance, la veille de notre depart, nos bagages sont arrives sur l ile de Maupiti, apres un detour a Los Angeles, sacree organisation, vive Air Tahiti Nui :)

.

Ensuite nous sommes parties gratuitement en bateau, grace a un ancien delinquant, sur un des motus afin d y passer nos deux dernieres nuits.

.

Le motu est tellement sauvage :)))) on se croirait sur une ile deserte car quasiment personne n y vit. On s y est senties seules au monde (clin d oeil a Tom :)

.

Dans une des deux pensions du motu ou nous logions, nous avons eu l immense chance de rencontrer deux marins sauvages :)))) Coucou Dominique et Christian :) MA - GNI - FI - QUE !!!!!!

.

Ces deux enseignants de mecanique sur bateaux vivent sur l ile de Raiatea situee a 4 heures de bateau de Maupiti. Ils sont venus passer un week end peche au gros :) avec leur supersonic Bouly, typique bateau de peche polynesien insubmersible (ca on peut vous le confirmer :)

.

Les voila, Christian et Dominique sur Bouly :)

.

Etant des habitues de la pension, ils s y sentent comme chez eux et nous ont tres rapidement offert nos premiers verres d apero. Nous avons tres vite sympatise et beaucoup ri. En partageant un succulent repas ainsi qu une bonne bouteille de rouge, une idee est nee :) Demain depart tous ensemble a la PECHE AU GROS et pour peut etre realiser un de nos reves : VOIR DES BALEINES, car c est un des meilleurs moments de l annee pour les apercevoir.

.

Toutes excitees, nous nous sommes difficilement endormies car Dominique qui avait trop fume de cigares de Birmanie et de cigarettes roulees (qu il ne sait pas allumer :)))) n arretait plus de parler et en plus hesitait a aller dormir sur la plage avec les cochons sauvages :) Nous avons beaucoup ri :)     

.

Le lendemain nous sommes donc parties avec nos chers marins sur les eaux dechainees du soit-disant Ocean "Pacifique".

.

Quelle extraordinaire aventure ! Apres plus d une heure de folle navigation sur d enormes vagues, c est toutes mouillees que nous avons eu le privilege d apercevoir un spectacle grandiose. Quatre baleines nous ont offert un "ballet" inoubliable. Sauts, tapages de nageoires et de queue, etc... MA - GNI - FI - QUE !!!!!!!! Nous les avons suivies durant plus d une heure et sur le chemin du retour, nous en avons encore apercues deux autres :) Quelle chance !

.

Nos amies les baleines et leurs baleineaux

.

.

Nous n avons pas peche l espadon tant desire :) et rien d autre d ailleurs, mais c est plein la vue que nous sommes rentres et avons bien arrose cette magnifique journee. Merci encore a vous deux, Dominique et Christian, pour cette fantastique aventure et a bientot a Raiatea (nous n oublions pas votre invitation :)

.

Le lendemain, depart pour la mythique Bora Bora.

.

Vue du ciel, l ile est superbe, mais une fois qu on y est, on a qu une seule envie, c est de repartir, qui l aurait cru ?

.

Bora Bora, vue du ciel 

Contrairement a Maupiti, le moindre centimetre carre a ete vendu et les complexes hoteliers ont envahi l ile :( Quelle tristesse. Bora Bora, surnommee la Perle du Pacifique, devait etre feerique il y a quelques annees... 

.

Notre prochain avion pour la suite ne partant pas dans l immediat, nous avons ete forcees :) d y dormir deux nuits et c etait bien assez. Nous logions sur la seule plage de l ile, la Pointe Matira, reputee pour sa beaute, mais apres Maupiti, elle peut aller se coucher :)

.

L ile est envaghie de personnes, de molosses non museles (Pit Bull, Rottweiler, etc...), de bateaux de tourisme faisant le tour du lagon et nourrissant les raies et les requins (Bonjour l ecologie), de bateaux de croisieres deversant (pour ne pas dire degueulant :) ces 700 passagers d un coup pour explorer l ile le temps d une journee, de jet-ski en un mot : BEURK

.

Vue de l unique plage de l ile, ne vous fiez pas aux apparences...

.

Et de plus, au vu de tout ce qui precede, la population locale n est pas des plud chaleureuse contrairement a d autres endroits moins touristiques.

.

En resume, on est tres tres loin du paradis terrestre de nos reves et c est avec impatience que nous avons attendu l heure de notre depart :)

.

Pour terminer notre sejour, nous nous sommes faites un petit cadeau : Les TUAMOTU. 

.

C est plus precisement sur l atoll (pas de montagne au centre), de Fakarava que nous avons passe nos 5 derniers jours de veritables vacances, dans un bungalow, enfin !!!!

.

Nous, devant le truck de notre pension (moyen de transport typiquement polynesien)

.

Notre pension situee dans un coin paradisiaque, fait aussi office de ferme perliere, tenue par Joaquim, le sympatique proprietaire des lieux. Nous n avons pas pu resister et avons ramene quelques fameuses perles de Tahiti :)

Ponton qui mene a la ferme perliere avec son parc a poissons que nous avons ete explorer, superbe ! 

.

Il y avait enormement de tres jolis coraux ainsi que une faune aquatique variee, ce qui nous a donne envie de faire du snorkeling durant de longues heures, malgre la fraicheur de l eau... Nous avons egalement fait une viree en kayak durant laquelle le courant nous a emportees vers le grand large, on a du ramer dur pour la rentree :)))))

.

Coraux devant notre plage

.

Vue depuis notre plage et petit jeu, cherchez Aline faisant du snorkeling

.

Et pour terminer, un des nombreux magnifiques couchers de soleil que nous avons pu admirer en Polynesie :)

.

.

Voila donc pour notre recit polynesien, ces iles sont absoluement une pure merveille (sauf Bora Bora :) et nous en gardons un souvenir imperissable. Le deplacement en vaut vraiment le cout :)

.

Suite a ca, nous nous sommes envolees vers la sauvage Ile de Paques que nous avons adoree et dont nous allons vous conter les details :) tout prochainement.

.

Nous partons dans 2 jours decouvrir la Patagonie chilienne et argentine et venons de faire l acquisition de bonnets en alpagua pour affronter les grands froids :)

.

A tres vite

.

On vous embrasse

.

Nous toutes gelees :))))))

 



Commentaires (3) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 08:07, le 15/10/2008, Maupiti

Birmanie


Hola depuis l Ile de Paques,

 

Nous allons vous relater nos 3 semaines de voyage en Birmanie durant le mois de septembre (et oui ca date...)

 

Des notre arrivee, nous nous sommes rendues compte de l atmosphere "speciale" qui y regne. Les routes et les batiments de Yangon sont partiellement delabres tels dans les pays de l Est apres la guerre, le vombrissement des vieux bus americains resonnent dans les rues, les meutes de chiens moches hurlent la nuit venue (clin d oeil pour Flo : Et oui Aicha, il y a plus moche que toi :), tous les hommes portent le longyi (jupe traditionnelle pour homme)...

 


Nous nous sommes tres vite rendues compte de la stupidite de la junte militaire (helas, le gouvernement au pouvoir) qui exerce une dictature absolue sur absolument tout :(

 

Nous avons rencontre nos premieres difficultes quant a l argent : il n y a aucun bancomat dans tout le pays, et l argent que nous avions retire a Bangkok a ete pour la moitie refuse, car les billets n etaient pas flambant neufs, a devenir folles !

.

Nous avons fort heureusement trouve une solution de secours en nous rendant dans un hotel de luxe de la ville, ou se deroulait une rencontre politique pakistanaise, donc nous avons ete accueillies par des gardes armes jusqu aux dents :) Notre carte visa y a ete acceptee, ce qui nous a permis de poursuivre notre voyage en toute tranquilite du point de vue liquidite :)

Petite precison, nous nous sommes evertuees a ne pas renflouer les caisses des mechants militaires en faisant attention aux transports empruntes ainsi qu aux endroits ou nous dormions. Avis aux futurs voyageurs dans ce pays...

 

Puis parties a la visite de la ville et de sa fabuleuse Paya Shwedagon. Ce sublime zedi (stupa plein = forme de cloche), recouvert de feuilles d or est le monument religieux le plus sacre du pays. On a passe un magnifique moment entourees de familles, de moines, de nonnes et autres Birmans extremement pieux. Tout le monde nous devisageait, comme partout dans ce pays d ailleurs, car nous faisions parties des rares touristes presents dans ce pays, surtout apres l ouragan Nargis.

 




La Paya Shwedagon est entouree de milliers de temples et pagodes d ou se degage une ambiance magique et puissante.

.

On retrouve ici l atmosphere bouddhiste si chere a notre coeur :)

 



 

Puis nous sommes parties a la decouverte du magnifique parc autour du lac Kandawagyi. Nous avons marche plus de deux heures sur un pont de bois interminable. Le decor etait feerique et pour notre plus grand bonheur, nous y avons croise moultes moines :))))

.

Nous sur pont en bois :)

 

.

Epuisees par cette marche, nous avons pris un taxi pour nous rendre dans un restaurant repute qui s est avere ferme mais qui nous a permis de peut etre apercevoir la maison d Aung San Suu Kyi, figure emblématique de l'opposition birmane à la dictature militaire, qui est assignee a residence depuis de nombreuses annees.

.

Apres ces quelques jours passes a Yangon, nous nous sommes envolees pour Nyang U tout proche des temples de Bagan.

.

Nous etions quasiment les seules touristes dans ce petit village qui, malheureusment, ne vit pratiquement que du tourisme. Nous nous sommes donc faites souvent assaillir par les nombreux vendeurs, peintres, restaurateurs et autres, tous despesperes de ne voir personne... les pauvres...

.

Nous avons fait 3 jours de visite intensive des sublimes temples des environs et tout ca en charrette, telle la "Petite Maison dans la Prairie", chanson qui nous a d ailleurs suivie tout au long de notre voyage en Birmanie :)

.

 

Syl, SoSo (notre cocher) et Coco, le cheval :)


Temple nous rappelant le Mont St Michel (que nous n avons jamais vu :)

.

Nous nous sommes mises au cosmetique local : le thanaka, une pate blanche-jaune d origine vegetale.

.

Il procure une sensation rafraichissante, protège des brûlures du soleil, aide à lutter contre l acne, rend la peau douce et à une action anti-mycosique :))))) Son parfum rappelle un peu celui du bois de santal, mmm :)

.

Preparation du thanaka

.

Petites au thanaka

 .

Les Birmans sont adorables, fideles a leur reputation. Toujours souriants, aimables, en resume : le coeur sur la main.

.

Malgre l oppression du gouvernement et malgre le fait qu ils n aient rien ou presque, ils continuent d etre heureux et profitent de la vie a chaque instant, exemple a suivre, a mediter :)

.

Un message qu ils nous ont demande de faire passer : "Allez chez eux", ils ont besoin du tourisme pour vivre ou survivre et pour partager leur quotidien, meme si ce n est pas toujours evident de communiquer avec eux, car la majeur partie de la population ne parle que Birman (note des auteurs : Serait-ce encore une magouille du gouvernement afin d empecher ce peuple de s ouvrir au monde ?)

.


Exemple d artisanat local, de magnifiques peintures en sable... que nous n avons pas achetees., bravo :)

.

Labourage de la terre a l ancienne

 .
Rencontres avec la population locale 

.

Rouleuse de cigares :)

.

Et voici les fameux temples de Bagan

.

Sans le soleil


Avec le soleil :)


.

Et comme d habitude nous avons deguste la nourriture locale. Suprenante, mais dans l ensemble tres bonne :)

.

Plat traditionnel birman (on en pouvait plus :)

.

Pour a rendre a Mandalay, nous avons tente un voyage en bus local et quelle experience... Ce trajet catastrophique et inconfortable au possible a dure plus de 7 heures et c est detruites et sourdes (a cause de la musique et des gags locaux qui resonnaient a plein tube dans le bus) que nous sommes arrivees a Mandalay. Les routes birmanes sont dans un etat pitoyable. Ce fut donc le premier et dernier long trajet que nous fîmes en bus local...

.

Mandalay est une ville moche et poussiereuse, nous decidons donc de n y rester que 3 nuits et d aller directement a l essentiel soit, visite en trishaw d un petit quartier monastique de la ville avec superbe monastere en teck et visite du pont de U Bein.

.
Un trishaw

 

Petits ecoliers et leur joli uniforme


Le fameux pont de U Bein est le pont en teck le plus long qui existe au monde (1,2km). Nous y sommes rendues dans un pick up tappe-cul a 5 heures du matin, afin d y admirer le lever du soleil. Superbe ! Une grande quantite de personnes l empruntent quotidiennement et quel bonheur d avoir pu entendre les craquements de ce bois, vieux d il y a pratiquement deux siecles, sous nos pieds.

.





.

C est dans ce pays que nous avons vu le plus de nonnes, toutes vetues de maniere identique, voir ci-dessous :)

.

Petites nonnes

.

Et cette avec joie que nous nous sommes envolees pour Nyaung Shwe, minuscule village paisible proche du lac Inle. Nous y sommes restees une semaine, dans un superbe bungalow en teck (car tout est en teck ici. Trop beau !)

.

Nous avons tres rapidement ete agressees et envahies par les moustiques les plus gros et corriaces jamais rencontres (meme pas a Nagarkot au Nepal.. souvenez-vous ?) C est pourquoi nous avons fait l acquisition, non pas d un deuxieme parapluie :), mais d un "taser" a moustique, extraordinairement efficace, grace auquel nous avons fait un terrible genocide de ces affreux moustiques tigres :)

.

Syl et le fameux taser :) que nous allons bientot abandonner sur l Ile de Paques...

.

Autre be-bete ferroce que nous avons malheureusement recontree sur la terrasse de notre bungalow ! Quelle horreur !!!!! et ce n etait pas la seule :(  Nous n avons pas ose tester "tasy" sur ces ignobles creatures.. de peur de declancher un court-circuit :)

.

.

Nous sommes parties a la decouverte de la campagne environnante en velo (aïe a nos petites fesses plus habituees aux selles :) et nous avons passe une magnifique journee :) 

.

Syl et son velo

.

Al sur son velo :)

.

Puis, le must, nous avons passe toute une journee sur une enorme barque rien que pour nous deux (et aussi le pilote bien entendu :) a la decouverte du Lac Inle ! MA-GNI-FI-QUE ! Hein Dominique ? :) (pour l explication, il faudra lire l article suivant concernant la Polynesie francaise.. hein Dom ? Trop fume ? :)

.

C etait vraiment grandiose ces paysages ! A vous de juger :

.

 

.

 

Village sur piloti, le plus beau jamais vu de toute notre vie 

 

.

Et pour terminer, nous avons eu le plaisir d assister a un match de foot des moines les plus sexy de toute l Asie :)

.

Superbe !!!   A poil ! :)

.

Beaux moines en pleine action :)

.

Apres cela, nous sommes retournees a Yangon puis avons quitte la Birmanie pour nous rendre a nouveau en Thailande pour une nuit avant de nous envoler pour Hong Kong puis la Polynesie Francaise qui seront les sujets de notre prochain article qui va suivre prochainement on espere :)

.

Nous quittons l Ile de Paques demain matin pour Santiago du Chili, apres une magnifique semaine sur cette ile sauvage :)

.

A tres vite

.

Nous



Commentaires (5) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 04:15, le 25/09/2008, Rangoon

Nepal ce n est qu un au revoir, a nous la Birmanie :)

 

Mingalaba la foule :)

.

C est nouuuuuuuuuus !

.

("Mingalaba" = "Bonjour" en Birman) 

.

Car nous sommes en Birmanie depuis plus de deux semaines (et oui... on a change a nouveau notre programme :) et pris un sacre retard dans ce blog...)

.

Nous sommes toujours alive (= en vie :) apres tout ce temps sans nouvelles, mais il n est vraiment pas simple dans ce pays, de trouver des ordinateurs ainsi qu une connexion internet dignes de ce nom.

.

Nous avons donc, comme vous pouvez l imaginer, tant de choses a partager avec vous, chere foule en delire :) (on gag :)

.

Alors, revenons a notre Nepal cheri d amour :)

.

Nous en etions restees a nos soucis de sante... :)  Ne vous faites plus aucun soucis, nous sommes gueries, tout est sous controle. yeapaahhhhhhh !

.

Nous sommes restees en convalescence encore quelques jours (dodo, bars, dodo, bars :) puis nous sommes parties a la decouverte d une nouvelle region dans la vallee de Kathmandu : Bhaktapur et Nagarkot

.

Nous sommes completement tombees sous le charme de la magnifique, grandiose, inoubliable Bhaktapur, ville aux allures medievales.

.

Grande Bakthapur !

.

Place sur laquelle nous logions. Juste a gauche du temple

.

Chaque visiteur doit s acquitter d un droit d entree de 10 $ afin de contribuer a la renovation de ce tresor architectural.

.

Cette ville est principalement habitee par les Newaris, caste d artisans extremement habiles de leurs dix doigts :) Nous avons rarement vu d aussi belles sculptures sur bois, fenetres, balcons, portes.... Conquises, nous avons d ailleurs envoyer l equivalent d un tronc de sculptures en Suisse :)

.

Flaner dans ses ruelles est un pur plaisir, on y decouvre l art newari en puissance et l atmosphere y est magique !

.

Le Temple de Nyatapola, le plus haut de tout le Nepal avec ses cinq niveaux

.

Nous avons dormi dans une superbe GH (= guesthouse :) situee sur la plus belle place de la ville. Depuis les magnifiques fenetres sculptees de notre chambre, nous pouvions observer l animation de la rue ainsi que les temples voisins (vives les cloches hindoues a l aube :( que les Hindous font tinter afin de rendre leurs dieux heureux.. on peut temoigner que leurs dieux doivent etre aux anges :)

.

Pere Noel nepalais

.

.

3 sadhus ( = saint homme) et une toute vieille dame

.

Nous avons aussi eu la chance d assister a la fete de la vache "Gaï Jatra" ainsi qu a l anniversaire de Krishna :) une des divinites les plus importantes de l hindouisme (nous avons d ailleurs entonne le refrain suivant "Zum Geburtstag viel Gluckkkkkkkkrrrrkkrrr.." a notre ami Krishna, le serveur du bar en face de notre chambre a Kathmandu.. ce prenom est d ailleurs tres commun ici.. ils portent beaucoup le prenom de leurs dieux)

.

Revenons a nos vaches :) , cette fete est celebree principalement au Nepal en hommage aux personnes decedees durant l annee precedente, mais absolument rien de triste lors de cette manifestation. Tout le monde chante, danse et crie de joie en defilant dans les rues.. Quel contraste avec nos us et coutumes... pensez a la Toussaint.. :(  :)

.

.

Groupe folklorique local :)  (tous les hommes portent le chapeau traditionnel)

.

Femmes en tenue traditionnelle newar

.

Enfants defilants avec des bougies


.

Petits voisins tout choux qui regardaient le defile :)

.

Deux jours plus tard, toutes les femmes defilaient vetues de leur plus beau sari rouge en l honneur de Krishna. Toutes les femmes hindoues sont amoureuses de Krishna :) 

.

Elles se rendent au Temple afin d y faire des offrandes de nourritures et de fleurs principalement. Superbe !

.

Dame en sari et au tikka sur le front

.

Adorable petite fille

.

Particularite nepalaise, les hommes se touchent :) Ils n arretent pas de se peloter, de se caresser, de se donner la main en se promenant dans la rue. C est surprenant !

D autant plus qu en couple, aucune demonstration affective n est toleree dans la rue (principe hindouiste).

.

Fraternite nepalaise, pour eux, ils sont tous freres

.

Nous avons quitte cette ville avec notre taxi minibus :) qui nous attendait pour nous emmener a une heure de Bhaktapur  : Nagarkot, c'est le soit disant seul endroit de la vallée de Katmandou, situe à 2 200 m d'altitude, où l'on peut voir la chaîne de l'Everest en période de mousson (GAG :) Mais il faut etre vraiment chanceux et ca ne marche pas a tous les coups pour nous :)

.

Taxi devant notre Sunny Guest House et tout au sommet, nos fenetres aux rideaux blancs... quelles chanceuses nous etions :)

.

Nous sommes donc parties sur les routes sinueuses nepalaises, pour arriver dans un village perdu et desert. Notre auberge etait situee sur le point le plus eleve du village et nous etions seules au monde, mise a part les 5 employes de l endroit.

.

Notre chambre etait glauque et glaciale, notre matelas etait si dur que nous nous blessions rien qu a nous asseoir dessus... Et soudainement le temps devint sauvage : jour blanc, nous ne voyions plus a 2 cm :)

.

Completement frigorifiees car nous avions laisse tous nos vetements chauds a Kathmandu, nous avons revetu tous les habits en notre possession, linge y compris :)

.

Pour nous rechauffer, nous avons mange une soupe a l oignon succulente et bu des litres de Massala Tea, que nous vous ferons volontiers deguster des notre retour, car nous en avons envoye en Suisse :)

.

Notre nuit fut des plus agitees. L odeur nauseabonde de la literie, les sortes de "duvets" qui nous ecrasaient sous leur poids phenomenal et pour couronner le tout, deux enormes, coriaces et agressifs moustiques nous ont empechees de fermer l oeil. C est pour cela qu a 4h du matin, nous sommes parties a leur chasse et vu qu elle fut infructueuse, nous nous sommes

retrouvees sur notre minuscule balcon a assister au lever du jour.

.

4 heures du matin

.

1 heure plus tard, quelqu uns des plus hauts sommets du monde se sont offerts a nous ! Quelles chanceuses :)

.
Au final le spectacle etait magnifique mais pas suffisant pour nous faire rester une journee de plus dans ce lieu etrange :)
Nous sommes donc reparties a Bhaktapur pour y passer une journee supplementaire et nous rechauffer :)
.

De retour a Kathmandu, nous avons retrouve nos amis ou plutot nos escort boys :)))) et comme tous les dimanches, nous avons traverse la route pour nous rendre au Full Moon (bar d en face, ou Krishna travaille, si jamais vous ne suivez pas bien :) pour assister au concert de notre groupe d amour, Brahmaanand. Leur musique est envoutante, magique, puissante, etc.

Le groupe se compose comme suit : un tabla, une guitare, une flute (2 calibres differents) et parfois d une basse (mais on prefere sans).

.

Notre groupe cheri

.

Apres quelques jours a Kathmandu, nous sommes retournees a Bauda, souvenez vous, le principal sanctuaire bouddhiste de la vallee de Kathmandu. Nous y avons passe la nuit et une fois les touristes partis, nous avons deambule autour du stupa avec les fervents, pieux et devoues Tibetains recitant leur priere a haute voix "OM MANI PADME HUM"

(pour info : http://fr.wikipedia.org/wiki/Om_mani_padme_hum)

.

C etait un magnifique moment durant lequel nous nous sommes recueillies et avons fait a nouveau tourner les nombreux moulins à prières logés dans le mur d’enceinte. On ne peut que se sentir sereines et eprouver une sensation de bien-etre absolu apres ces "tournicoti tournicoton" :)

.

Nous avons aussi adresse nos prieres pour la Dalai Lama qui etait hospitalise a Bombay. Ouf, il va mieux maintenant :)

.

Autour du stupa se cotoient tant les boudhistes que les hindouistes, car contrairement a d autres religions, la tolerance et le respect sont de mise.

.

La journee, tandis que les touristes déambulent sur la place, caméra en main, pour saisir une image de l’inhabituel, des Tibétains en costume traditionnel et des moines bouddhistes, drapés dans leur splendide robe, font le tour du stupa dans le sens des aiguilles d une montre. D autres, portant un long tablier, accomplissent la circumambulation, un rituel consistant a faire le tour du sanctuaire en se couchant a plat ventre sur le sol, apres chaque pas, tout en allongeant les bras en avant dans un geste de devotion.

.

Impressionante ferveur

.

Le stupa vu depuis notre hotel

.

Adorable grand maman tibetaine :)

.

Bodhnat est tout simplement un endroit magique, empli de bonnes vibrations, qui vous plonge dans un milieu de chaleur humaine, de compassion et de gentillesse. C est un lieu ou il fait bon de tournicoter ou tout simplement de s asseoir sur un banc, en face du stupa, ou quoi qu il en soit, une personne viendra a ta rencontre ou tout simplement te sourira en faisant tourner son moulin a prieres.

Quelle plein d energie !

.

Ambiance autour du stupa

.

.

Nous et monstre des neiges rencontre a Bodhnat

.

De retour a Kathmandu, nous avons termine nos achats, envoye notre paquet de 27,8 kg en Suisse et profite pleinement de ces derniers jours au Nepal.

.

Voici comme promis, la photo du Dal Bath, plat traditionnel (ce n est pas le plus impressionant que nous ayions mange, mais ce qu il etait bon :)

.

.

Et voici quelques photos des rues animees de Kathmandu que nous avons frequentees durant 2 mois.

.

.

.

.

Cherchez Aline

.

La vue depuis le balcon de notre chambre 309, dans laquelle nous avons grave nos noms :)

Ps : le panneau "Live" visible sur cette photo est probablement aussi le seul panneau visible depuis la lune, enorme :)

.

Poppy, notre adorable voisine qui nous manque :(

.

Petite parenthese concernant les enfants des rues qui sont tres nombreux au Nepal et que nous ne pouvons pas ignorer. Nous les avons rencontres tous les jours durant presque 2 mois et inutile de vous preciser que nous nous sommes attachees a trois petits chous que nous avons hesite d envoyer en Suisse chez Flo jusqu a notre retour :) Comme c etait triste de partir en les laissant dans la rue. Nos escort boys :) nous ont promis de veiller sur ces trois bouts de chou.

.

Ils n ont pas de famille et beaucoup viennent d Inde, ramassent des ordures, mendient et se droguent...

La plupart d entre eux ne veulent pas etre places en orphelinat et s enfuient pour retourner a la rue, le seul monde qu ils connaissent.

.

Enfants avec leur sac d ordures

.

Sous notre balcon, petit enfant sniffant de la colle 

.

Comme vous pouvez l imaginer, nous avons vraiment adore ce pays et nous comptons bien y revenir :) Tant  pour le plaisir que pour les affaires car depuis quelques temps, un projet de buisness extraordinaire est ne. Affaire a suivre :)

.

Pour notre derniere emouvante soiree, nous avons ete mange tibetain accompagnees de nos amis et arrose d un Lindemans, cru australien de qualite :) Helas, la soiree fut ecourtee car a 22h la police est venue fermer tous les bars du quartier : un meurtre avait eu lieu a deux pas de notre hotel. Apparemment  il s agissait d un reglement de compte entre deux Nepalais.

.

L atmosphere etait tres pesant et nous avons couru, fort heureusement comme toujours escortees, merci Ius et Viki :) pour nous refugier dans notre hotel et pouvoir assister a l animation malsaine de la rue depuis notre balcon...

.

Depuis notre depart, un couvre-feu avait ete instaure qui semble avoir ete leve ces derniers jours. Nous esperons pour eux que tout rentre dans l ordre tres vite, surtout pour nos amis des bars qui ont investi beaucoup pour la haute saison touristique qui vient tout juste de debuter.

.

En resume, le Nepal a vraiment ete notre coup de coeur.

.

We love Nepal, see you soon :)

Lors de notre vol pour rejoindre Bangkok (encore et encore), nous avons eu l extraordinaire chance d etre assises a gauche dans l avion ce qui nous a permis de voir le MONT EVEREST !!!! La grande classe !!!!

.

.

Apres une nuit a Bangkok, nous nous sommes donc envolees pour la Birmanie ou nous venons d y passer 19 jours.

.

Il est maintenant 21:37 et nous sommes a Yangon et c est bientot l heure d aller refaire notre sac, car demain nous repartons pour Bangkok, y passer une nuit avant de nous envoler pour Hong Kong ou nous allons passer nos derniers jours avant de quitter l Asie (a nous l Oceanie... et oui on frime :)))

.

Nous allons essayer d ici la de mettre a jour notre blog.

.

Donc on vous dit a tres vite :)

.

On vous embrasse tres tres tres fort

.

Nous

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 11:34, le 6/09/2008, Rangoon

Toujours au Nepal :)

.

Namaste,

.

Devinez ou nous sommes encore ??? Et oui toujours au Nepal :)

.

Nous avons essaye, mais en vain, de nous rendre au Tibet, en faisant le tour de toutes les agences possibles a Kathmandu et le coup de grace fut notre visite a l ambassade des bouzeux (petit quiz, vous rappelez vous qui sont les bouzeux ?).

.

En ce qui concerne le Tibet, oui il y avait une possibilite de s y rendre, mais a certaines conditions des plus deplaisantes qui changent tous les jours, a devenir folles :

.

- plus de 1000 dollars pour 8 jours sans la nourriture et le 90% de cet argent va dans la poche des bouzeux

.

- la route de l Amitie qui relie Kathmandu a Lhassa, une des plus belles routes du monde est interdite et le voyage doit se faire imperativement en avion, avec la compagnie Bouzzzze Airlines :))))) Donc inutile de vous preciser que la decouverte des magnifiques paysages tibetains aurait ete reduite a neant :(

.

- en plus, nous n aurions pu avoir aucune liberte de mouvement ni d expression car tout est sous controle

.

Mais nous avons quand meme tente d obtenir un visa chinois pour eventuellement nous rendre au Tibet depuis Bouzeland et nous nous sommes donc rendues a l ambassade de Chine (devant laquelle comme vous avez peut etre pu le voir a la televison, des manifestations pro-tibetaines s y deroulent tous les jours).

.

Petit descriptif de l ambassade : atmosphere glaciale, tronches de cake a volonte, fouillage complet a la limite de la fouille anale :)))), photos terrifiantes placardees sur tous les murs des soit-disant pauvres chinois battus par les "mechants" moines tibetains (une aberration!)...

.

Notre demande de visa a bien entendu ete refusee, en nous informant que si nous voulions nous rendre en Chine, nous devions retourner en Suisse faire le visa puis repartir en Chine :) Quelle joie d avoir eu des problemes gastriques ce jour-la et d "emmerdoler" avec joie les toilettes de l ambassade de Bouzeland :)))))))))))))))))))

.

Nous avons donc abandonne notre reve d aller au Tibet et l envie de nous rendre en Chine s est bien entendu completement volatilisee :)

.

Vu que nous ne nous laissons jamais abattre, un nouveau projet est ne (vive les soirees arrosees, qui nous apportent toujours de brillantes idees) :) Nous allons partir dans 2 semaines en Birmanie et nous sommes folles de joie, car la visite de ce pays nous tenait vraiment a coeur. Une immersion dans le monde pur du Bouddhisme nous enchante avant de quitter l Asie pour la Polynesie Francaise yeapaa :)

.

Revenons donc a nos chevres.

.

En effet, ces dernieres partageaient la cuisine de la maison dans laquelle nous avons passe 2 jours dans la famille de Urgen avec notre copine canadienne Luce lors de notre escapade dans le monde rural du Nepal.

Nous avons eu la joie au petit matin d assister a la naissance d un petit chevreau aux longues oreilles, c etait chou

.

Maman chevre aux longues oreilles mangeant le placenta de bebe chevreau aux longues oreilles :))))

.

Les voila, Luce et Urgen :)

.

Et nos hotesses, la maman et la soeur de Urgen, qui se sont mises sur leur 31 pour la photo :)

.

La cuisine, ou nous nous sommes regalees du plat national qui est mange par tous les Nepalais matin et soir, le Dal Bath qui se compose de riz, lentilles, legumes au curry, delicieuses pommes de terres grillees et parfois agremente de viande et de poisson... (la photo suivra dans le prochain article)

.

 .

La route qui nous a menee dans ce magnifique village montagneux qui se trouve a plus de 6-8 heures de Kathmandu etait tres sinueuse et bordee d un precipice. Nous avons cru que nous allions mourrir car c etait jour blanc et qu ici on roule sans phares et sans essuie-glace...

Regardez un peu ce bus :)

.

.

A notre retour en bus, nous etions assises sur des jerricanes d essence, le bus etait bonde, nous etions les uns sur les autres sans parler du troupeau de chevres qui se trouvait sur le toit, c est ca les bus au Nepal :)

Nous avons meme teste le toit du bus, pour un court trajet car la pluie nous a surpris et nous avons du vite nous entasser sur les gens a l interieur du bus, catastrophique.

.

Les paysages etaient grandioses et Urgen nous a emmenees faire une "ballade" de plusieurs heures a la decouverte de son village et de ses alentours. Les villageois nous regardaient comme des extraterrestres, car aucun touriste ne vient dans ce village, amusant :)

.

La maison ou nous avons dormi est par la haut :)

.

.

La maison d a cote avec sa poule et son buffle

.

Pour la fin du recit de notre escapade, nous avons dormi a quatre dans la meme chambre (nous, a meme le sol sur un matelas de 2 cm), les toilettes turcs tres propres se trouvent a l exterieur et il n y a pas d eau courante. Ils vivent encore comme a l epoque chez nous.

.

Retour a Kathmandu ou nous avons passe notre derniere soiree avec Luce, qui est maintenant rentree au Quebec depuis plusieurs semaines. Courage Luce :)

.

.

.

Quelques jours plus tard, nous avons bouge, youpiiiiie et nous sommes parties pour Pokhara, une superbe ville tres tres calme au bord du lac Phewa et entouree des montagnes de l Himalaya dont l Annapurna et le Machupuchure.

.

.

Notre montagne preferee, le Machupuchure :)

.

.

.

Nous avons eu beaucoup de chance avec la meteo, car il a fait beau tous les jours. La chaleur etait telle que nous avons ete nous baigner quotidiennement a la piscine, car le lac est trop sale pour cela.

.

.

.

On a egalement ete faire un tour en grosse barque sur le lac

.

.

Et tous les soirs nous observions le coucher du soleil depuis le toit de notre hotel

.

Nous avons rencontre un baba et son disciple, qui nous ont fait une demonstration de dressage d herisson, de scorpion et de serpents de toutes tailles

.

.

.

.

.

Dans cette region, il y a beaucoup de refugies tibetains, ils sont adorables et nous avons ete visiter un de leur camp de refugie ou nous avons eu l immense joie d entendre pour la premiere fois : " Tashi Delek".

.

Enfants tibetains

De retour a Kathmandu, nous avons retrouve notre chambre d amour, la 309 au NorthField Hotel. On etait vraiment heureuses de retrouver le seul "bon" matelas du Nepal que nous avons pu tester.

.

Petites mesaventures, Sylvie s est a nouveau fait mal a son gros orteil du pied gauche et Aline etait dans un etat grippal :) Nos synchronisations de maladie tombent a merveille, car nous sommes en convalescence au meme moment :) On a ete consulte avec des amis (car nous avons plein d amis ici, on connait tout le quartier :) un medecin de rue nepalais qui a badigeonne l orteil de Sylvie d une grosse pate noire et qui a donne a Aline des bonbons en bois-terre a sucer.

L orteil de Syl

.

Les bonbons d Al

.

Voila pour les dernieres news, l orteil n est toujours pas retabli :( Nous patientons donc encore...

.

Et nous tenions a vous presenter notre voisine d en face, Pitchoune alias Moustache de son vrai nom :)

.

.

Il nous reste encore quelques visites a faire dans les environs, puis du shopping et nous partirons debut septembre pour la Birmanie :))) 

.

On vous embrasse tres tres fort et nous esperons que vous vous portez tous a merveille :)

.

A tres vite

.

Nous



Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 09:15, le 11/08/2008, Katmandou

Vive le Nepal !

 

.

Namaste de Kathmandu ou nous sommes "scotchees" depuis 2 semaines :) !

On adooooooooooooore le Nepal :))

.

En effet, nous ne nous attendions pas a une si bonne surprise !! le Nepal, ca ressemble a l Inde, mais en tellement mieux !

.

La similarite entre ces 2 pays : les odeurs (pas toujours bonnes :), les ordures eparpillees dans la rue (beurk), les vaches sacrees (meuhhhh :), les belles femmes aux saris muliticolores, les castes :((( , l hindouisme (religion forte du pays), la circulation et les klaxons (anarchie totale, aucune regle de conduite mise a part : que le plus fort gagne !!).

 

Par contre, ici, les hommes n ont pas la moustache et les gens sont vraiment plus agreables et l ambiance est extra :))

 

Petite vache sacree se nourrissant d ordures

.

Des notre arrivee a l aeroport, nous avons rencontre Luce, une petite canadienne extra ! Elle connait tres bien le Nepal car y est restee 4 mois dont 2 en tant que benevole dans un orphelinat. La, elle y revenait voir son amoureux Nepalais :)

.

Notre copine Luce :) avec ses lunettes mouches

.

Le soir meme, elle nous a fait decouvrir le quartier anime de la ville, ses bars et restos sympas, dont le Reggae Bar, qui est devenu notre residence secondaire :)) 

.

Au petit matin, lors de notre rentree a notre hotel situe fort loin de la, nous nous sommes completement egarees dans les ruelles tres effrayantes. Vu notre etat d ebriete, nous avons beaucoup ri :) et reveille un rickshaw (= cyclo-pousse) que nous avons bien remunere vu l heure tardive. Arrivees devant notre "Yellow Guesthouse", le portail etait ferme. Nous avons donc du escalader le mur, tres haut mur :) recouvert de mousse et de terre :))  A nouveau, nous avons beacoup ri et avons franchi cet obstacle avec brio :)

.

Simulation quelques jours plus tard de notre escalade :)

.

Au vu de ce qui precede, nous nous sommes reveillees "fatiguees" :) et avons change d hotel pour nous retrouver un peu plus au centre ville. Et avons passe la journee a rigoler et nous deguiser dans notre hotel :)

.

Aline avec foulard khmer, coiffe vietnamienne et lunettes mouches :) et au sublime sourire photogenique :))

.

.

Sylvie, la rockeuse dejantee, au foulard khmer, coiffe et "jupe" vietnamiennes et lunettes mouches :)))

.

.      

Ici, on se sent vraiment en vacances, les deuxiemes apres nos 3 jours de mer. On profite un max de l atmosphere cool de l endroit donc au programme : on dort beaucoup, tard, (mais mal a cause des matelas pourris et des cafards :(, puis petit dejeuner-diner, puis sieste :)) car manger nous epuise MDR :))) puis apero time et concert live a gogo partout (tant du Bob Marley, Pink Floyd, Rock des annees 70-80 (Anne-Lise on est sure que tu partirais en trance :), puis rentree au milieu de la nuit dans les sombres ruelles dangereuses et lugubres (4 aggressions en quelques jours. Un gang sevit dans le quartier, mais NO SOUCY, car on vient de changer d hotel et on est, cette fois-ci, en plein centre donc tout roule :) 

.

Bien entendu, nous avons quand meme visite les environs. 

.

Notre premiere sortie a Durbar Square, centre monumental de Kathmandu avec ses temples, pagodes, palais, pigeons, et "vrais-faux" sadhus.

.

Les voila les sadhus :)

.

.

.

.

Nous sommes restees impressionnees par les premiers sherpas que nous avons vus...

.

Splendide enfant nepalais ! Ils sont tellement chous ici

.

Puis, nous nous sommes rendues au Swayambunath, egalement appele le "Monkey Temple", car effectivement, il y a des singes partout partout partout LOL. C etait superbe ! Apres avoir grimpe les centaines de marches extenuantes (n oublions pas que nous sommes a 1'800m d altitude :), fait le tour du Stupa en faisant tourner tous les moulins de prieres, nous avons eu la chance d etre invitees, que nous deux toutes seules :) par une vingtaine de moines a assister a leur ceremonie durant laquelle ils recitent des prieres, souffles dans leurs gigantesques trompes qui vous font fremir des pieds a la tete, battent le rythme sur de gros tambours et font tinter leurs clochettes :) Grandiose, emouvant, memorable souvenir !

.

Durant la ceremonie, nos amis les moines :)

,

Moulins de priere (on les a tous fait tourner :)

.

Quelques jours plus tard, nous sommes parties avec Luce notre chere amie qui nous a guidee pour la journee (merci a toi Luce :) "C etait capote" !!! = "c etait le pied" version quebecoise :)

.

Nous avons debute notre apres-midi par la visite de Pashupatinath, le lieu saint le plus sacre du Nepal pour les Hindouistes, car la riviere Bagmati se jette dans le Gange et est aussi sacree que lui. C est donc le deuxieme lieu le plus important apres Benares en Inde ou ils pratiquent la cremation. Nous avons donc assister a trois cremations simultanees... 

.

Nous etions assise sur l autre rive du Bagmati afin de respecter l intimite de la famille et cet impressionnant rituel. Ils preparent les corps des defunts. La coutume veut que lors du deces de la mere, c est le fils cadet qui met le feu au bucher et lors du deces du pere, c est le role de fils aine. Ce que ca doit etre difficile !!! "Spectacle" qui laisse sans voix et que nous avons du mal a exprimer avec des mots... Peut etre les photos parleront d elles-memes.

.

.

.

Gens qui se benissent dans eaux sacrees du Bagmati a cote des buchers

.

Puis nous sommes parties visiter Bauda, ou Bodnath, le principal sanctuaire Bouddhiste de la valle de Kathmandu. Ici se retrouvent tous les refugies tibetains pour prier avec une telle ferveur autour de l impressionnante Stupa ornee de milliers de drapeaux de prieres ! On a adore ! et on y retournera.

.

.

.

Changement de registre et passons au registre culinaire :)

.

C est incroyable a quel point on peut se regaler ici !  On a decouvert le fromage de Yak qui est succulent, on se regale d omelettes aux petits dejeuner de 13 heures :), de momos, delicieux raviolis tibetains, de nouilles aux oeufs et au bouillon achetee au petit matin dans les rues (ce qui leur donne une toute autre dimension :), les pakora ou pakoda, delicieux beignets au fromage et aux legumes.. .bref... c est le pied ! et pour couronner le tout, si vous voulez vous faire une des meilleures pizzas au feu de bois du monde, venez a Kathmandu :)

.

Nos momos d amour :)

.

.

Les ruelles regorgent de magasins, de marches etc... tous plus splendides les uns que les autres. Donc, nous nous faisons beaucoup plaisir :)) et un futur paquet de 10 kilos bonde de bols tibetains, mandalas, cloches, trompettes ? :), drapeaux de prieres, tuniques baba cool, bonnet orange d Aline :))) et on en passe, partira prochainement pour la Suisse.

.

Et pour ceux qui ne le savent pas, nous sommes passionnees de bols tibetains. On adooore les faire chanter, on en deja achete un petit chacune et nous allons regulierement tester differents calibres  :)  Notre corps tremble de partout partout partout :) lorsque le monsieur fait tinter l immense bol de 3 kg pose sur notre tete :)

.

.

.

On vient de revenir de deux jours dans la montagne, chez l amoureux de Luce :) On a dormi au dessus des chevres, a meme le sol (le matelas faisait 2 cm d epaisseur :) et que de choses a vous raconter encore sur cette escapade dans le vrai monde rural du Nepal, nous allons donc le faire dans l article qui suivra.

.

Et comme nous ne sommes pas pretes de quitter notre cher Nepal a cause des restrictions des bouzeux (bouzeux = organisateurs des JO). En effet, ces derniers ne delivrent aucun visa chinois et malgre qu ils aient annonce publiquement l ouverture officielle des frontieres tibetaines, le Tibet reste ferme !!!!!! bouuuuuuuuuuuuuu les bouzeux !!!  :)

.

Nous allons donc patienter encore un peu car les choses peuvent encore changer et notre reve de nous rendre au Tibet pourrait peut etre se realiser.. esperons le...

.

Pour info, nous vous annoncons que nous venons de faire l acquisition de parapluies car oui, la mousson est arrivee a Kathmandu :((  On aime pas trop la pluie :) mais voila, c est ainsi :)

.

.

On vous embrasse donc tres fort, vous etes dans nos coeurs :)))

.

Et pour terminer cet article, nous vous disons a tous "Namaste" qui a pour vraie signification : " Que l ensemble de vos qualites soient benies et protegees des Dieux "  (C est tellement chou !!! :)

.

A tres vite

.

Nous, toutes mouillees par la mousson :)



Commentaires (9) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 01:51, le 2/07/2008, Katmandou

Cambodge et farniente sur les plages thailandaises, enfin :) et depart pour le Nepal

Coucou :)

.

Nous vous ecrivions en live d une plage de reve, au doux nom de Chao Pao, sur l ile de Ko Phangan et voila...maintenant, nous sommes a Kathmandu :)) le temps file :))

.

Tout plein de choses se sont deroulees, comme d habitude, depuis notre arrivee au Cambodge. Nous allons donc vous faire partager nos ressentis et nos peripeties .

.

Durant notre trajet qui nous a mene jusqu a la capitale du Cambodge, Phnom Phen, nous avons lu la triste histoire de ce pays. Le genocide de la population sous le regime des Khmers Rouges de 1975 a 1979 (Pol Pot et sa clique), les 4 a 6 millions de mines encore parsemees sur tout le territoire, les milliers de gens mutiles dans tout le pays et tout ca parce que les Khmers Rouges ont decide du jour au lendemain, que tout ce qui n etait pas pur cambodgien etait a eliminer, tout ce qui venait de l occident a banir (plus de montres, plus d ecoles, plus de musique, plus de couleurs, en resume : plus de vie...) La capitale a ete videe de ses habitants et ils ont tue tout ce qui avait l air intelligent et non cambodgien, tant les docteurs, les universitaires, les gens aux lunettes et meme les moines, car personne n avait le droit de croire en quoi que ce soit mise a part a l Angkar (le nouveau regime). 2 millions de pauvres gens sont morts de faim, de maladies, executes, battus, tortures et tout ca en quatre ans. Quel terrible genocide ! Et le pire de tout, c est que tous ces crimes restent encore aujourd hui impunis, car les jugements n ont pas ete prononces et justice n a pas pu encore etre faite (et les mechants sont quasi tous decedes !!! sauf deux vieillards...)

.

Afin de nous impregner de ce qu a pu vivre ce peuple durant ces 4 annees, nous avons achete un livre a une petite fille dans la rue, retracant l histoire d une famille durant le regime des Khmers Rouges. Nous recommandons cette lecture a tout le monde sauf aux enfants bien sur :) ''D abord ils ont tue mon pere...'' de Loung Ung. Pas besoin de vous preciser que nous avons pleure a chaudes larmes durant cette lecture.

.

Nous etions donc toutes chamboulees a notre arrivee et la vision concrete des mendiants et des personnes mutiliees n a rien arrange. Nous avons fait quelques BA venant du coeur, en allant acheter au marche du coin, 2 kilos d oranges pour 2 petites filles mendiantes et en donnant quelques riels aux personnes handicapees ou mutilees. Nous ne nous sommes pas attardees dans cette grande ville ''bof'' dans laquelle nous avons vu un bon nombre de vieux grands-peres au bras de jeunes adorables Cambodgiennes, et avons pris la route (6h) pour Siem Reap. Nous avons trouve le peuple cambodgien extremement beau :))) Les femmes sont d une beaute et les enfants a croquer :))

.

Des le lendemain nous avons attaque la visite d Angkor et de ses temples :) Nous avons pris le billet pour 3 jours, et avons roule en tuk tuk toute la journee, en debutant par le fameux Angkor Vat qui est effectivement tres beau, mais ne nous a pas conquis :)

.

 

.

Nonne a Angkor Vat

.

.

La suite fut nettement mieux, nous sommes tombees sous le charme de Bayon dans la cite d Angkor Thom. C etait eblouissant meme si le soleil ne brillait pas :))) Il compte 54 tours gothiques, ornees de 216 visages monumentaux de Lokesvara autre nom du bodhisattva Avalokiteshvara et toutes au sourire enigmatique. Ou que l on soit dans le temple, on peut apercevoir l un de ces visages, fascinant :) Et on a eu la grande chance d y revenir le lendemain matin sous le soleil.

.

.

.

.

.

moines novices a Bayon

.

.

Un temple que nous avons escalade

.

.

Nous n allons pas tout vous detailler les temples que nous avons vus car vous vous endormireriez :) Allons donc a l essentiel : Ta Prohm, le monument d Angkor qui degage le plus de charme. Son principal attrait et d avoir ete abandonne a la jungle, et il ne conserve aujourd hui que les gros arbres qui enserrent les pierres et est ombrage par les enormes fromagers (= enormes arbres). 

.

 

 .

 .

nous dans racines :)

.

Superbe Ta Prohm

.

 .

.

Magnifique petit temple a la sortie de Ta Prohm

.

A la sortie de Ta Prohm, joli point d eau

.

.

Superbe porte d un des nombreux temples visites

.

. 

Le temple de Bakong

.

.

Le quatrieme jour etait notre jour de conge :) mais comme la meteo etait radieuse, nous ne pouvions pas rester a ne rien faire. On file donc avec notre tuk tuk man aux oreilles decollees en direction du village sur pilotis de Kompong Phhluk.

.

tuktuk man

.

Nous a la mode asiatique (surtout vietnamienne) sur notre tuk-tuk :) afin de proteger nos petits poumons de la pollution :)

.

.

Les choses se sont rapidement compliquees, lorsque la route est devenue impraticable. En effet, nous avons du abandonner notre tuk tuck, contre 2 motos. Nos deux chauffeurs fous nous ont conduites sur des chemins extremes, la boue melangee a l eau recouvrait completement la route. Et comme le Tonle Sap (le plus grand lac d Asie) a englouti la route, bien que nos chauffeurs etaient bien decides a continuer, nous avons stoppe notre expedition, nous tenions trop a nos vies...

.

.

.

En chemin, nous etions recouvertes de toiles d araignees et avons decouvert le Cambodge rural tel qu il etait decrit dans le livre mentionne plus haut. En effet, nous avons rencontre de jeunes enfants, chassant des rats et des souris avec une fronde pour se nourrir. Incroyable mais vrai. Les villageois de la region sont adorables, nous avons passe de bons moments en leur compagnie.

.

 .

 

.

Heureuses de rentrer a l hotel en vie, c est decide, le lendemain nous ne ferons rien, si ce n est quelques emplettes :)))

.

Sylvie avec un chale khmer sur la tete :)

.

.

La ville de Siem Reap nous a bien plue malgre les prix exhorbitants et les hordes de touristes qui affluent partout partout,  c est tellement touristique que l on peut y manger toutes sortes cuisines internationales, qui aurait cru qu au Cambodge nous pourrions nous tapper une bonne raclonnette :)) Nous avons egalement decouvert l Amok, le plat traditionnel khmer. succulant :)

.

La raclette tant attendue :)

.

Devant le Cervin dans le restaurant de Tell :)

 .

Le delicieux Amok

.

.

Apres ces quelques jours, un long et perilleux trajet nous attendait pour rejoindre Bangkok. Les routes du cote cambodgien etaient cahotiques voir impraticables, les pires que nous n ayons jamais faites. Le bus etait bonde de touristes et en mauvaise etat. Nous avons litteralement glisse sur la boue, notre bus etait incontrolable par moments. Mais nos prieres ont ete exhaussees, et sommes bien arrivees a Bangkok.

.

Routes cambodgiennes infernales 

 .

 

.

 

.

Maisons et paysages sur le chemin qui nous conduit a la frontiere thailandaise

.

 

.

De retour a Bangkok, nous avons recupere avec bonheur :( les 10 kilos que nous avions laisses il y a plus d un mois avec en plus une si agreable surprise, un paquet de Guy et Anne-Lise qui ont combles les trous par des plaques de chocolats suisses :)))))) Merci merci merci merci, nous nous regalons :))

A Bangkok, nous avons visite le Vat Pho et son bouddha couche de 46 metres de long, prie et ete bercees par le chant  des prieres des moines. Spectacle plus dramatique, nous avons assiste a notre insu a une discussion entre une prostituee et un vieux monsieur bedonnant, ils se trouvaient derriere notre table, en resume, la passe s eleve a 300 baths, soit 10 francs suisses ! No comment !

.

Ces quelques jours a Bangkok etaient emplis d incertitudes, nous etions completement egarees. Les frontieres tibetaines restaient fermees, la Birmanie difficilement accessible et peu sure et les JO qui approchent a grands pas... satane JO :)

.

Pour nous remettre les idees en place, nous avons fonce vers le sud, direction la playa :))) Comme la saison n est pas ideale pour decouvrir les plages thailandaises, on nous a conseille de nous rendre sur la cote est, moins touchee par la mousson. En chemin, nous avons retrouve Noah le Tessinois, qui nous a suivi dans notre excursion sur les iles. On a tenu un monstre cirque :) En effet, arrives sur l ile de Ko Phangan, reputee pour sa Full Moon Party (clin d oeil a Nico), le niveau de la mer etait tellement bas du cote sud de l ile, qu il etait impossible de s y baigner. Deseperes et conseilles par un local, nous avons repris un bateau pour la celebre sur-touristique Ko Samui (prononce phonetiquement ''samouille''). Et effectivement a Ko Samui, ca mouille :)) Nous sommes arrives trempes sur l ile. En l espace de quelques secondes, une gigantesque averse a inonde notre bateau et nous avec :)))

.

Nos tentatives de trouver une plage paradisiaque pour y passer quelques jours de farniente, sont pour l instant un veritable echec :) Apres Mui Ne au Vietnam, la serie continue... La premiere plage que nous avons visitees a Ko Samui, ressemblait a Rimini avec 2 ou 3 palmiers en plus, de la techno sur la plage et des prostituees thailandaises a chaque coin de rue, le quartier etait beaucoup trop construit et touristique pour nous, on decide alors de fuir un peu plus loin... Deuxieme deception, la plage suivante n a rien d exceptionnelle, mais trop fatigues de tracer, nous decidons d y passer la nuit, dans un bungalow prenomme comble de la derision : ''Utopie''.

.

 

Apres avoir passe quelques heures sur cette ile, on s est vite rendus compte que le tourisme sexuel y est en plein essor. Des gogo-danseuses se tremoussent a l aide de leur barre metallique entourees par plein de pervers occidentaux dans les rues. Triste spectacle...

.

.

.

On decide donc de fuir au plus vite cette ile malsaine, et nous retournons sur la premiere ile baba-cool, Ko Phangan, mais en essayant cette fois le nord-ouest de l ile, parait-il paradisiaque :))

.

Apres une traversee en speed boat des plus mouvementees (quelques passageres ont ete prises de crise d angoisse et d autres ont ressorti leur petit-dejeuner car le bateau tanguait enormement...) nous sommes enfin arrivees dans un petit coin de paradis, sur la plage de Chao Pao. L atmosphere est baba-cool ici :))) Tout le monde y fait son yoga (y compris nous). Nous avons fait la connaissance de Rebecca qui rayonne de bonheur, zenisme, amour... et son chien adoptif (qu on a appele Yoggi).

.

.

On marche des heures et des heures sur les plages de sable blanc et dans l eau transparente bordee de coraux, c est le pied :))

.

.

Nous a la mode :)) avec nos nouvelles lunettes "mouches" :))

.

.

.

Notre bungalow est extra et a deux pas de la mer et nous avons meme trouve un endroit ou manger des roestis suisses et boire le meilleur chocolat froid qui existe au monde, l Ovantine, une imitation excellente de l Ovomaltine :))))

.

.

.

Nos dejeuners d amour :)))

.

.

.

Quant a la suite de notre programme, nous avons ete submergees de joie a l annonce de la reouverture des frontieres tibetaines aux etrangers YEAPPPPPPPPPPPPPAH !!!!! On est tellement heureuses :))))

.

Des le lendemain, nous avons quitte Ko Phangan, pour Bangkok. Depart a 11h et arrivee a 4 h le lendemain matin :( la nuit fut glaciale (bus surclimatise) et nous n avons pas pu fermer l oeil. Donc, maglre notre nuit blanche, nous avons agi. 

Trouve un bon hotel, cherche le paquet d Aline (Merci Marie-Claude :), reserve le billet d avion pour lundi et fait du shopping, etc..). Le lendemain, nous avons envoye deux paquets monstrueux en Suisse (de 7 et 10 kg :) remplis de souvernirs et nous avons fini la soiree en skypant avec Florence, notre fidele amie adoree :))

.

Nos dernieres Padthai (delicieux plat traditionnel que l on mange dans la rue pour rien du tout)

.

.

Donc, le lundi, nous nous sommes envolees pour Kathmandu. et la suite dans l article qui suit :)

.

Tout va donc tres bien, on vous embrasse tous tres fort et a tres vite :)

.

Nous

 



Commentaires (4) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 12:52, le 26/06/2008, Ko Phangan

Notre traversee du Vietnam jusqu au Cambodge

Coucouuuuuuu a toutes et a tous :)

.

Tout d abord, desolees pour ce retard.. mais parfois, voire souvent, ce n est pas simple de trouver un ordinateur "performant" ainsi que le temps, lorsque l on est toujours en mouvement. Vivement que nous nous posions au bord d une plage quelques jours d ici deux semaines !!! on merite :)))

.

Alors, nous re-voila :) et avec tous tous pleins de choses a vous raconter :) Nous avons commence la redaction de ce message depuis l'ancienne Saigon, appelee aujourd'hui Ho Chi Minh :) et nous le terminons quelque jours plus tard, ici, a Phnom Penh dans la capitale du Cambodge (et comme d habitude, les photos seront en ligne d ici quelques jours)

.

Nous allons donc vous raconter notre traversee du Vietnam en passant par le nord, la Baie d Halong, les montagnes, la mer, le Delta du Mekong et enfin, notre arrivee au Cambodge. Accrochez vous, y en a du texte :)))

.

 

Nous sommes donc parties, comme prevu, deux jours en croisiere sur la Baie d Halong ! Quel pied absolu ! Nous avons jamais vu de paysages aussi renversants ! Notre jonque en bois (massif ?) etait fantastique, notre chambrette avec vue sur la baie etait tellement romantique :))))

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






 


 


 




 



.

Ils nous ont accueillis avec des lingettes humides raffraichissantes et un apero de bienvenue. Ensuite, nous avons attaque un gueleton fabuleux aux fruits de mer et autres specialites locales ! Le bonheur !

.

.

.

brossage de dents sur la baie :))

.

.

L ensemble de ce paysage d eau et de pierres donnent un spectacle a couper le souffle ! La baie d Halong est d ailleurs reconnue comme Patrimoine de l Humanite par l UNESCO depuis 1994. Une croisiere sur la baie d Halong donne aux visiteurs la curieuse impression qu ils se tiennent devant un monde legendaire, fige dans l immobilite de la pierre. Les formes de ses pains de sucre surgissant des flots, s apparentent curieusement a des formes humaines ou animales. (la claaaassse ce qu on ecrit :) dixit "vietnamtourism.com" :))

.

A ce propos (des formes nasales de ces pains de sucre), nous avons ete eblouies par le nez de Pascal Couchepin qui emergeait. A vous de juger :)

.

.

Ensuite, avons visite deux grottes assez impressionnantes puis, par une chaleur insoutenable, avons pu aller nous baigner dans le Golf du Tonkin au milieu de toutes ces jonques. Souvenir imperrissable !

(heureusement qu Aline n est pas venue se jeter a l eau, elle se serait certainement noyee :) et grace a cela, on a des photos de la baignade :)

.

.

Ensuite, nous avons sirote un cocktail en admirant un coucher de soleil, a jamais grave dans notre memoire et notre coeur :)

.

.



Je voulais preciser que notre guide, au nom peu commun de Nguyen :) (pour ceux qui ne le savent pas, les 3/4 de la population s appellent Nguyen) s est follement epris d Aline :) On en a beaucoup ri :) et le soir, Nguyen nous a chante des chansons romantiques vietnamiennes et on l a accompagne dans ses chants :) La jonque d a cote faisait une nouba d enfer, karaoke, danse, etc (ici, les gens sont de fervants adeptes du karaoke) et nous avions une folle envie de les rejoindre en kayak, car a part Nguyen motive, tout le monde dormait a 21h.


Aline et Nguyen :))

Nous sur le pont la nuit :))


.

Pilotage de la jonque :)

.

.

Apres s etre fait aspergees d encre noire crachee par une pieuvre fraichement pechee, nous avons rejoint notre cabine et passe une nuit paisible :)

.

Le lendemain, reveil a l aube pour aller faire du kayak (avec gilet de sauvetage ouf :) pour Aline :) au milieu d un village flottant. C etait fantastique.

.

.

.

 


.

Puis, apres encore un agreable moment sur le pont de notre chere jonque,



nous avons rejoint le port et sommes rentrees a Hanoi qui se situe a 4 heures de bus.

.

Arrivees a Hanoi, on est restees quelques heures en stand bye dans l hotel Golden Sun, ou nous avions laisse nos gros sacs a dos et apres une bonne douche, depart a 20h pour une nuit de train couchette en direction de Sapa.

.

Nous partagions notre compartiment contenant 4 lits avec deux "agreables" australiennes : tellement antipathiques et vilaines, que lors de notre arrivee a 5 h du matin en gare de Lao Cai, ces deux megeres ne nous ont pas reveillees. Conclusion : en 2 secondes, nous avons du rassembler nos affaires et sauter hors du train dans un etat second.

.

.

.

Le "pipi du matin" a oblige Sylvie a se rendre urgemment aux toilettes (bien evidemmet turcs) de la gare. En descendant de la marche qui mene aux toilettes turcs (excusez nous des details mais on continue :), le sol carrele etait fortement trempe par l eau que nous devons verser sur nos besoins, ce qui a engendre une glissade phenomenale qui s est terminee par un choc violent de mon ongle du gros orteil contre un mur crade :( Aie ! Mon ongle s est fissure en deux a la moitie et le sang a coule.. (beurk). Aline a sorti son merfen et m a soignee dans le bus qui nous menait a Sapa.

.

La situation ne pouvait pas etre pire, car nous partions pour 30 km de trekking, sur 2 jours dans les montagnes et les rizieres. Arrivees a Sapa, nous avons parlemente longuement avec l organisateur qui a conseille d essayer de marcher quand meme et qu en cas de souffrances extremes :) je pourrais terminer en moto avec Aline bien entendu :)

.

Nous nous sommes mises en route et notre petit groupe etait tellement chou : il y a avait Noah, un tessinois,


et un couple adorable de San Francisco, Mara et Travis


et surtout, notre petite guide May Yet, jeune fille Hmong de 17 ans, habillee en habit traditionnel



.

.

.

Les paysages, tant les rizieres, les montagnes que les forets de bamboo, etaient, pour changer :), sublimes !

.

.

.


.

Tout au long de la premiere etape de notre journee, nous etions "escortees" par des dizaines de petites filles des villages environnants qui, au debut etaient adorables, et au final, se sont transformees en vendeuses monstrueusement aggressives LOL

.

.


.

Les chemins, qui pour eux sont "plats", (car nous n avons pas du tout la meme notion du mot "plat" et pourtant nous savons ce que c est les chemins montagneux), se sont averes etre des sentiers ardus, boueux, tellement raides que nous etions a la limite de nous encorder :) et qui traversaient des rivieres caillouteues qu il fallait traverser par des sauts de gazelles poursuivies par un fauve affame :))  On a donc bien failli deceder et apres 3 heures de marche, Sylvie souffrait le martyre a chaque pression de sa basquette sur son ongle, heureusement qu elle avait sa canne parapluie :))))

.

.


Donc, la petite guide nous a trouve deux motards fous :)) qui nous ont amenees directement dans le village ou nous allions passer la nuit. Le trajet sur des routes de montagnes tapissees de gravier s est avere dangereux. Mais heureusement nous avions un casque.

.

Arrivees dans la famille peut sympatique qui allait nous accueillir pour la nuit, nous avons attendu notre groupe et visitant le village et fait connaissance avec nos copines, les femmes des differentes tribus environnantes qui portaient toutes des costumes propre a leur ethnie.

.

.


.

Elles paraissent tres agees, et en realite, elles sont presques les contemporaines de Sylvie :)

.


.


Apres une agreable soiree et un festin prepare par notre guide et la femme de la maison, sommes allees rejoindre notre dortoir, composer de quelques matelas a meme le sol troue en bamboo (nous pouvions voir et sentir la cuisine et l odeur du feu). Apres avoir chasse divers betes douteuses et decedees qui occupaient nos matelas, nous nous sommes "paisiblement" endormies.

.

.

Au reveil, les pieds d Aline et les jambes de Sylvie etaient recouvertes de boutons rouges qui demangeaient violemment. Apres une visite d une cascade et d un village du coin, nous avons repris la moto (sans le casque cette fois.. :( pour remonter les 1000 metres de denivele. Le chauffeur (surtout celui d Aline) etait un peu allume, et lorsque je l ai vue me depasser a fond la caisse, j ai eu tellement peur de la voir eclaffee dans le virage suivant... on a donc prie et sommes arrivees en vie !!! YEEEEEES

.

Nous sommes retournees a Sapa, pris une bonne douche desinfectante et apres une nuit bien meritee, une visite de cette jolie ville, quelques petits achats a nouveau escortees par nos copines :), nous avons repris le train de nuit et sommes retournees a Hanoi.

.

.


Nous sommes arrivees a Hanoi a 5 heures du matin et comme tout etait ferme, nous nous sommes rendues au bord du lac et avons assiste a un spectacle incroyable. Tous les gens de la ville font leur jogging, leur gym, tai chi et on en passe, autour du lac et ce qu il y avait de plus etonnant c est de voir toutes ces personnes agees faisant leurs exercices.. impressionnant !

.


.

Les boutons sur mes jambes s empirant, des notre retour a l hotel, la merveille receptionniste a propose de nous trouver deux motos pour nous rendre a l Hopital francais d Hanoi. Depart sur ces routes surpeuplees. Trajet perieux. Arrivees a l hopital, on a ete recues par le Dr Polli Daniel :), un francais, qui nous annonce que nos boutons ne sont pas dus a des puces (ouf) mais a une soit disant reaction allergique a des vegetaux (un peu etonnant vu les pantalons de marche et les baskets). Apres nous avoir prescrit un savon puant et desinfectant ainsi qu une creme a la cortisone, il a passe l autre moitie de la consultation a nous questionner sur notre sejour a Sapa vu qu il s y rendait le soir-meme :)

.

Donc, retour a l hotel, ou on a pris nos quartiers et vide nos sacs dans le hall d entree (n ayant plus de chambre fixe depuis plusieurs jours) afin de preparer notre depart du soir meme en bus couchette en direction de Hue (a environ 15 heures d Hanoi) entourees de locaux qui reniflent, crachent et se curent le nez a tout bout de champs.

.

.

Nous sommes restees une nuit a Hue, RAS car nous n avons rien fait du tout mis a part decouvrir TV5 monde et Julien Lepers (Question pour un champion pour ceux qui ne connaissent pas  :)

.

Le lendemain, depart pour Hoi An. Nous avons adore cette petite ville coloniale bondee de tailleurs qui vous font tous les vetements que vous desirez sur mesure en quelques heures et surtout, pour pas grand chose ! On a donc un peu succomber.. mais pas trop quand meme :)))

.

.

C etait vraiment une ville memorable, le paradis de photographes tels que nous :))) a vous de juger

.

.

.


.



Puis, nous nous rejouissions de partir au bord de la mer de Chine :) a Mui Ne, afin de passer notre semaine de vacances bien meritees au bord d une soi disant plage de reve dans un beach bungalow... desillusion :(  beach bungalow introuvable et la plage inexistante car maree plus que haute :))) et sable pas du tout, mais alors vraiment pas du tout blanc :)))

.

.

Le premier soir, c etait l anniversaire de Sylvie :)) nous etions motivees a faire la fete, mais desillusion numero 2. A la limite de l intoxication alimentaire par des crevettes loin d etre fraiches... mais au final, nous nous sommes bien rattrappees le lendemain soir.. Car heureusement, nous avons rencontre Stephane, un canadien et Joe un anglais. On a donc arrose les 22 ans de Sylvie :) dans la joie et la bonne humeur, fruits de mer a gogo, essai de pilotage d un scooter en etat d ebriete :))) (seulement sur 2 metres donc no soucy), et fin de nuit sur la plage devant notre "semblant" de bungalow jusqu a 5 heures du matin...

.


.



.

C est pour ca, que le lendemain, nous avons loupe le bus qui nous emmenait a Saigon :)))) car le reveil de 7 heures n a pas ete entendu :))) mais pas de probleme car nous avons pris le bus de l apres midi.

.

Arrivees a Saigon en debut de soiree et apres avoir trouve une chambre potable, nous sommes subitement tombees malades : ))) bien que nous ne nous sentions deja pas en forme des exces de la veille. Avons passe la soiree pliees en quatre, dans notre chambre avec 2 pizzas et Julien : ))) (Lepers bien sur, de Question pour un Champion :). Nous avons repousse le depart pour le delta du Mekong au jour suivant car notre nuit ne fut pas des plus agreables. Le lendemain, nous sentant encore faibles :)) , nous avons passe la journee a larver, composer le debut de cet article et discuter avec notre adorable copine francaise Jeanne (Merci encore a toi Jeanne pour l antimoustique et le reste : ))) et Marie-Rose que nous avons beaucoup appreciee sur le moment (car elle nous a roulee pour le visa du Cambodge et on s en ait rendues compte seulement a la frontiere, la vilaine s est mis 50 dollars dans les poches :((( on a donc les boules et on va lui ecrire un message incendiaire...)

.

photo de Jeanne (adorable francaise) et de la traitresse


.

Nos 3 jours dans le delta du Mekong accompagnes de Stef (ouf :)) car il nous a bien aidees) et d une tribu de Vietnamien, etaient mitiges.

.

positif : les paysages, les heures passees en bateau sur les differents bras du Mekong, les marches flottants sous la pluie, les villages flottants, les jardins d arbres fruitiers avec degustation fort agreables, les fabrications des galettes de riz, le traitement du riz, comment transformer le riz en farine... (vive le riiiiz)

.

.

.

Leur maison


.

Nous avec un non sur petit bateau

.

.

negatif : la musique et chant traditionnels, la douce melodie nasale et criarde de la voix des Vietnamiens, leur curage de nez, le crachat... fait que nous attendions impatiement de passer la frontiere du Cambodge pour changer d air urgemment.

.

on a meme porte un serpent autour de notre cou... experience mitigee :)) on ne pouvait donc pas la classer dans les 2 categories ci-dessus :)

.

.

Il est vrai que depuis le debut de notre voyage, l ambiance de ce pays et la chaleur de ses habitants ne nous ont pas plues. Il y a des exceptions bien sur, mais on n en a pas rencontrees des masses : ))))

.

Maintenant, nous sommes au Cambodge et vu que nous venons de sortir du Musee du genocide Tuol Sleng, nous sommes completement chamboulees, boulversees et revoltees... On vous laisse lire le lien ci dessous afin que vous compreniez ce que nous ressentons... ames sensibles s abstenir...

.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mus%C3%A9e_Tuol_Sleng

.

On mettra a jour le blog avec photos et nouvel article d ici peu, car nour partons demain pour Siem Reap et allons y rester quelques jours, car la decouverte des temples Angkor s offre enfin a nous et nous allons en profiter durant 5 jours minimum :))

.

A tres vite

.

Nous

.

ps desolees pour la mise en page, on va essayer de faire mieux demain, impossible de faire des espaces : (((

 

 



Commentaires (4) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 03:12, le 7/06/2008, Phnom Penh

Laos - Vietnam

Coucou du Vietnam, d Hanoi plus precisement...

Que de choses a vous raconter depuis Luang Prabang, alors on attaque : )

Pour revenir sur nos aventures laotiennes, nous avons eu la joie de faire une promenade a dos d elephant. On a tellement ri, mais il faut bien avouer que c est pas tres confortable : )))))

 


 


Apres nous etre encore impregnees des chants envoutants des moines lors de leurs prieres,


 


nous avons traverse le Laos et ses superbes paysages durant 7 heures, a bord d un minivan pour nous rendre a Viang Vieng. Paysages splendides, montagneux et verdoyants et ambiance baba cool : )





Vive l opium ! (mais non mais non, ne paniquez pas, on rigole : ) par contre, dans les bars, on peut commander a la carte toutes ces substances illicites :)






Par chance, durant notre sejour, nous avons pu assister a un des evenements le plus important de l annee au Laos : le Rocket Festival (le festival des fusees :) Cette grande fete a pour signification d appeler la pluie apres tous ces mois de chaleur. Ils fabriquent donc des fusees artisanales :) telles des obus monstrueux, ils boivent des jus toute la journee, mangent, dansent, se deguisent, font des corteges en ville sur leur pick-up en jouant des percussions :) un peu comme carnaval chez nous, mais en beaucoup plus drole.

Tout le monde se reunit au bord de la riviere, ou une rampe vertigineuse y est installee afin de lancer leurs obus a des kilometres a la ronde :)) on a tellement ri et aussi eu un peu peur car les normes de securite sont inexistantes ici et il doit y avoir quelques blesses voir deces chaque annee :)






Comme la meteo se degradait, nous sommes parties pour la Capitale, Vientiane. Cette ville n est pas tellement attrayante, il y a peu de choses a decouvrir et l ambiance est reduite a neant :) (Le Laos en general est tres tres tres calme, vu le couvre-feu dans tout le pays, c est normal). Nous ne nous y sommes donc pas attardees et apres quelques visites, un tour en tuc-tuc decoiffant dans la capitale :),




et un superbe gastro francais dans lequel on s est "tape" une tartiflette ainsi qu un magnifique steak aux trois sauces,






les deux simones ont poursuivi leur petit bonhomme de chemin :)




et nous nous sommes envolees pour le Vietnam :)

Nous sommes arrivees a Hanoi il y a 3 jours, et la transition entre le calme du Laos et le brouhaha des milliards de scooter qui ne s arretent jamais fut deboussolante.



Mais on s y fait :) On devient les maitres en la matiere de la traversee de route ! A chaque fois que nous arrivons en vie de l autre cote on se fait un "Give me five" de joie :)))




Les paysages du Vietnam sont renversants !!! des rizieres a perte de vue, des montagnes feeriques et tellement d eau partout (meme sous la douche MDR),  toutes ces femmes et leur non (= fameux chapeau conique) : bref, en resume, on adooore les paysages du Vietnam :)







Nous sommes tellement heureuses car demain depart pour la baie d Halong !!! Quel reve !! Nous partons pour 2 jours sur une jonque magnifique avec au programme, decouverte de la baie, de ses grottes, d une de ses iles, kayak (et oui, Aline va faire du kayak MDR, mais ca va, on a un gilet de sauvetage :), souper au coucher du soleil sur notre jonque... bref, on en peut plus :)

Ensuite, des notre retour, nous partons en train de nuit, pour trekker durant 3 jours (30 km) dans les rizieres et les villages montagnards du Nord, Sapa et sa region plus precisemment. Nous allons dormir chez l habitant :) on se rejouit aussi.

Donc, en resume, tout roule (mise a part quelques soucis gastriques... mais ca va :) on a vide la bouteille de Carmol (= remede de grand mere aux huiles essentielles medicinales pour ceux qui ne connaissent pas :)

On vous embrasse tous tres fort et a bientot

Nous


Commentaires (5) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 01:46, le 24/05/2008 dans mai 2008, Hanoï
Page précédente
Page 1 sur 2